The Archives of Ontario Remembers Our Canadian War Heroes

Lettre datée du 20 août 1915, de Charlie Gray à ses parents Alfred et Emily - traduction

(1)

Le 20 août 1915

Sdt. C. Gray

Chers Maman et Papa,

Quelques mots pour vous dire que nous sommes tous deux en bonne santé et espérons que vous l'êtes aussi. Nous avons reçu vos lettres. Celle datée du 29 est arrivée trois jours avant celle du 21, alors vous voyez pourquoi, c'est le courrier qui est en retard. Je ne comprends pas ce qui se passe avec cet argent parce que vous dites dans vos lettres que vous avez reçu 2 chèques en mai et 2 en juin. Nous avons été payé jusqu'à notre départ, ce qui fait que vous devrez recevoir avant le 1er septembre notre argent pour 3 mois, 90 $, 45 pour chacun de nous. Je suppose qu'ils se sont mêlés et qu'ils pensent qu'il y en a seulement qu'un

(2)

de nous autres. Ils ne retiennent pas l'argent de Charlie Goddard parce que sa soeur a écrit et lui a dit que qu'elle la reçoit sans problème, ce qui fait que je ne comprends pas pourquoi ils retiennent 15 piastres pendant 5 mois. Je vais attendre pour voir comment ça va pendant une semaine ou deux. S'il y a un problème à ce sujet, je verrai le responsable de la paie ici et je m'en occuperai. Eh bien Maman, c'est pas mal tranquille ici. On a pas de raison de s'inquiéter si ça s'aggrave pas. C'est pas mal excitant de les voir essayer de descendre nos aéroplanes, mais à voir nos gars se tortiller d'un bord pi de l'autre pour éviter les tirs, on se demande comment ils font pour rester dans l'aéroplane. Au cours des deux dernières nuits, y a quelques-uns de nos gars qui jasent avec les Allemands. Ils veulent surtout avoir des cigarettes anglaises. À matin, ils essayent de chanter Rule Britannia. Je suppose que c'est parce qu'ils sont contents d'avoir coulé

(3)

le transport de troupes. Y a pas de doute que c'est une sale affaire, mais nous avons eu de la chance de nous rendre ici. Content d'apprendre qu'Herbert travaille. On lui souhaite bonne chance, mais je serais surpris qu'il puisse y rester. D'après ce que j'entends dire, les [hommes] célibataires peuvent s'enrôler ou chercher du travail, s'ils sont en forme. Heureux d'apprendre que les filles vont bien. Ça doit être tout un changement pour elles de ne pas avoir à voyager soir et matin. J'ai reçu une lettre d'Annie mardi et un paquet hier. Elle m'a envoyé deux photos du bébé, une chaque. Il m'a l'air d'être un beau garçon,

(4)

c'est tout ce qu'on peut en dire, mais nous espérons le voir plus tard. Il faut que je lui envoie une carte postale pour lui dire que nous les avons reçues et je lui écrirai de nouveau lundi parce qu'il faut que j'écrive à Amy ce matin si j'ai le temps. J'ai pas de nouvelles du pauvre Harry Jackson. On a pas beaucoup de nouvelles, mais j'ai entendu dire hier que la 35e batterie était au camp Dibgate [?] ce qui fait que Ern et les autres gars doivent être là. C'est ce que j'espère d'une certaine façon parce que nous pourrons avoir le plaisir de les revoir dans les tranchées avec nous autres. J'espère que vous vous êtes amusés à Lambton Park si vous y êtes allés. Je suppose que Papa et Alf se sont amusés. Le parc doit pas trop les déranger proche comme ça de l'hôtel. C'est tout ce que j'ai à dire. Des grosses caresses à tout le monde.

De vos garçons affectueux Charlie et Wally xx