Base de données contenant les registres compilés par le bureau d’immigration de Toronto (Toronto Emigrant Office) quant aux immigrants et immigrantes bénéficiaires d’aide financière - bannière

Bref historique du bureau d'immigration


Dans les années 1780, bien avant l’existence du bureau de l’émigration, l’armée britannique s’occupait d’aider les réfugiés loyalistes qui arrivaient des États-Unis..

Watercolour: Encampment of the Loyalists in Johnstown, a new settlement on the banks of the River St. Lawrence, in Canada West, August 12, 1925

Cliquer pour un agrandissement (194ko)
Encampment of the Loyalists in Johnstown, a new settlement on the
banks of the River St. Lawrence, in Canada West, 12 août 1925
J.R. Simpson James Peachey (d'après)
Aquarelle
Code de référence : RG 2-344-0-0-89
Archives publiques de l'Ontario, I0003081

Au cours du 19e siècle, le ministère du peuplement militaire de Québec, sous les ordres des Britanniques, aidait les nouveaux immigrants, jusqu’à son démantèlement en 1822. De l’aide était également offerte au nom du lieutenant-gouverneur du Haut-Canada (Ontario) puis, après la création du bureau du commissaire des terres de la Couronne en 1827, des agents des terres de la Couronne aidaient les nouveaux immigrants dans le cadre de leur travail. Lorsque des agents d’émigration spécialisés ont été nommés, ils ont hérité de ces responsabilités..

Photo: Yachts at Camp Headlaw, [ca. 1875]
Cliquer pour un agrandissement (152ko)

Yachts at Camp Headlaw, [vers 1875]
William Barrow
Photographie noir et blanc
Code de référence : F 4398-0-0-0-36
Archives publiques de l'Ontario, I0009587

À compter de 1828, l’agent d’émigration à Québec, Alexander Carlisle Buchanan Sr., agissait au nom du Haut-Canada dans ce port. Sir John Colborne, le lieutenant-gouverneur du Haut-Canada, était cependant convaincu que Buchanan ne pourrait pas fournir à lui seul tous les services pour le Haut-Canada à partir de son bureau dans la ville éloignée de Québec. Il a donc donné des instructions pour la réception des immigrants dans le Haut-Canada au commissaire des terres de la couronne. Lors de la période d’immigration massive de 1831 à 1832, les besoins des immigrants ont accaparé une bonne partie de l’attention des agents des terres de la Couronne..

Le premier bureau d’immigration du Haut-Canada a été ouvert à Toronto en 1833 et était dirigé par A. B Hawke. Hawke relevait du secrétaire civil Colborne et, en tant qu’agent principal, il avait le pouvoir de nommer et de donner des instructions aux agents sous ses ordres.

Hormis celles de Toronto, de Kingston et d’Hamilton, on ne sait pas avec certitude quelles collectivités avaient de véritables « bureaux », mais Hawke recevait des rapports provenant d’agents d’Ottawa, de Port Hope, de Peterborough, de Cobourg, de Prescott et d’autres endroits à divers moments.

Au départ, les liens entre le bureau de l’immigration et le bureau du commissaire des terres de la Couronne étaient très étroits, comment l’indiquent les dossiers financiers et autres. Plus tard, les 2 bureaux semblent avoir été moins étroitement associés, même si le département des terres de la Couronne (le « Crown Lands Department ») a continué à jouer un rôle limité dans la promotion de l’immigration pendant plusieurs années..

Print: Governor General Lord Sydenham
Cliquer pour un agrandissement (196K)

Lord Sydenham, [ca. 1850]
Engraver Unknown. Ontario Legislative
Library print collection.
Print
Reference Code: RG 49-33-0-0-29
Archives of Ontario, I0009132

En 1838, le gouverneur général Lord Sydenham a placé un autre A.C. Buchanan (le neveu du premier) au-dessus de Hawke dans la voie hiérarchique, réunissant ainsi les agents du Bas et du Haut-Canada sous ses ordres. Alors même qu’une telle structure était théoriquement en place, Hawke a continué dans les faits à relever presque exclusivement du secrétaire civil du lieutenant-gouverneur au cours des années qui ont suivi. Il semble que les agents du Bas et du Haut-Canada travaillaient plutôt de manière indépendante. 

Après la réunion du Haut et du Bas-Canada dans la province du Canada en 1841, un organisme d’immigration unique a été créé. Buchanan en assurait la présidence et agissait comme supérieur de Hawke et des autres agents de l’Ouest canadien, tant en pratique qu’en théorie. Hawke recevait ses ordres de Buchanan et relevait de lui (même s’il a continué de rendre des comptes au secrétaire civil et plus tard au secrétaire provincial, jusqu’au début des années 1850).

Comme Buchanan était basé dans le Canada-Est, Hawke continuait à exercer un rôle de chef de file parmi les agents de l’Ouest canadien. Les comptes de tous les agents étaient présentés à Buchanan et payés par le gouvernement provincial. Le bureau de Québec est devenu le bureau principal de l’organisme en 1842..

Jusqu’au milieu du 19e siècle, le gouvernement impérial a joué un rôle important dans les questions liées à l’immigration. La province du Canada est devenue plus autonome grâce à la création de sa propre politique en matière d’immigration à partir d’environ 1848, mais les liens avec l’empire persistaient. Jusqu’en 1854, le rapport annuel de Buchanan était envoyé au ministère des Colonies à Londres. C’est cette année-là que le gouvernement britannique a accordé sa dernière subvention pour compléter les dépenses de la province relatives aux immigrants.

En 1852 ou en 1853, le bureau des émigrants (aussi appelé « bureau de l’émigration ») a été placé sous la responsabilité du ministère de l’Agriculture, mais au cours de cette décennie, le bureau comptait sur Buchanan pour gérer l’organisme à une échelle plus importante. Hawke continuait de recevoir des ordres de Buchanan et à lui faire rapport, même s’il lui arrivait également de consulter le ministre de l’Agriculture sur des questions comme l’approbation des nominations du personnel et les budgets..

Emigrant Passage Ticket
Emigrant Passage Ticket
Code de référence : RG 11-3-0-3
Archives publiques de l'Ontarioo

Le ministère de l’Agriculture est devenu un ministère dans le plein sens du terme en 1862, et le bureau de l’émigration était désormais mieux intégré dans le bureau de l’agriculture et de la statistique. La copie des lettres de Hawke montre cependant que Buchanan avait toujours de l’influence dans les opérations quotidiennes. Hawke et son successeur, J.A. Donaldson, continuaient à relever de Buchanan ainsi que du ministre de l’Agriculture.

Avec l’adoption de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique de 1867, les provinces du Canada, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse ont été réunies afin de constituer le Dominion du Canada. Aux termes de cet Acte, les gouvernements fédéral et provinciaux se partageaient la responsabilité en matière d’immigration. Dans les deux ordres de gouvernement, les organismes responsables de l’immigration ont été inclus dans les ministères de l’Agriculture respectifs. La Direction de l’immigration de l’Ontario a été créée au sein du ministère du Commissaire à l’Agriculture et aux Travaux publics en 1869.

Photo: Steamer "Maude" at dock, [ca. 1875]
Cliquer pour un agrandissement (160ko)

Steamer "Maud." at dock, [ca. 1875]
Steamer "Maud." at dock, [vers 1875]
William Barrow
Photographie noir et blanc
Code de référence : F 4398-0-0-0-25
Archives publiques de l'Ontario, I0009576

En 1874, un nouveau ministère de l’Immigration, sous la responsabilité d’un commissaire à l’immigration, a remplacé la Direction de l’immigration. Ce ministère était responsable de promouvoir l’émigration vers l’Ontario à partir de bureaux situés en Europe, en plus d’aider les nouveaux immigrants qui arrivaient dans la province. Le dernier rapport présenté par le ministère de l’Immigration à l’Assemblée législative concernait l’année 1899. En 1900, le ministère a été remplacé par le bureau de la colonisation de l’Ontario (qui faisait partie du département des Terres de la couronne).