Vie familiale - bannière

En 1818, Thomas Burrowes a emménagé dans les casernes de l’ancien fort Henry, situé à Kingston, et, en 1819, il a épousé Grace Rodgers, une jeune femme de la région. En 1826, la famille, qui comptait alors trois fils, a emménagé dans une maison en bois rond, près des ouvrages du canal Rideau, et un quatrième fils y est né. Burrowes a baptisé ce fils John By Burrowes pour honorer le commandant du projet du canal Rideau. Il est mort sept mois plus tard. Longtemps après, Burrowes a écrit ceci au sujet de l’enterrement de son fils :

« L’endroit, choisi par John McTaggart [sic] et moi-même, se trouvait sur la colline Sandy. Après avoir traversé le terrain, qui était alors à l’état sauvage, le pauvre McT s’est arrêté près d’un jeune hêtre en santé. Il était profondément touché et, les yeux pleins de larmes mal réprimées, il m’a dit : “Ici, Tam, mettons le pauvre petit sujet du Roi sous ce jeune arbre plein de vie.” »

Grace Burrowes est décédée peu après, puis Thomas a épousé Margaret Morrison. 

Aquarelle: View at the West end of Wellington Street, Upper Bytown, looking East, 1845

Cliquer pour un agrandissement (330ko)
View at the West end of Wellington Street, Upper Bytown, looking East, 1845
Aquarelle
Fonds Thomas Burrowes
Code de référence : C 1-0-0-0-10
Archives publiques de l'Ontario, I0002128

Thomas Burrowes a été parmi les premiers à acquérir un terrain et à bâtir une maison sur la rue Wellington, à Ottawa. Quelque 20 ans plus tard, en 1845, il y est retourné pour peindre le paysage en regardant vers l’est.

Précédente | Page d'accueil | Suivante