L'époque - bannière
L’Angleterre tient son terrain - bannière
C’est une crainte liée à la défense qui a inspiré la construction du canal Rideau. Les États-Unis avaient déclaré la guerre à l’Angleterre en 1812 et le conflit avait atteint une impasse en 1814. L’Angleterre avait sauvegardé le Canada, mais les autorités militaires de Londres s’inquiétaient du fait que la section de la frontière longeant le Saint-Laurent représentait un point faible dans leur défense.

Si l’ennemi installait des batteries visant le Canada par-dessus l’étroite partie supérieure du Saint-Laurent, l’Angleterre perdrait l’accès au Haut-Canada, qui tomberait aux mains ennemies. Après la guerre, les militaires ont insisté pour créer une voie de rechange afin de transporter les soldats et les munitions vers l’ouest à une distance sûre de la frontière américaine. Le projet, que le gouvernement britannique, à court d’argent, a enfin lancé en 1826, a été baptisé canal Rideau.

Aquarelle: Le lieutenant-colonel John By, des Royal Engineers, commandant du projet du canal 1826, (Ontario), [vers 1930-1931]

Cliquer pour un agrandissement (345ko)
Le lieutenant-colonel John By, des Royal Engineers, commandant du projet du canal Rideau,
consulte un entrepreneur civil pendant que les travaux continuent aux écluses
de l’entrée du canal, non loin de la rivière des Outaouais, [vers 1930-1931]
C. W. Jeffreys
Aquarelle over pencil, with opaque white on commercial board
50.8 cm x 65.6 cm (20 po. x 25¾ po.)
Code de référence : LAC C-073703
Bibliothèque et Archives Canada

Précédente | Page d'accueil | Suivante