Exposition en ligne à l’occasion du jour du Souvenir 2014 –Eaton s’en va en guerre

Au début de la Première Guerre mondiale, des hommes des quatre coins du Canada s’engagent pour combattre sous le drapeau canadien.  Certains doivent sacrifier leur emploi, et leur gagne-pain, pour faire ce qu’ils considèrent leur devoir envers leur pays.  Mais les employés de La Compagnie T. Eaton limitée qui décident de s’enrôler bénéficient d’un soutien sans précédent.

Une plaque commémorative dédiée à
Cliquer pour un agrandissement
Une plaque commémorative dédiée à
Sir John Craig Eaton et Lady Eaton, 1919 Fonds
T. Eatons Co. Code de référence : F 229-308-0-2165
Archives publiques de l'Ontario,

Fondée en 1869 par Timothy Eaton, la Compagnie T. Eaton limitée a été l’une des plus importantes sociétés de vente au détail en Amérique du Nord.  Timothy Eaton ouvre sa première mercerie à Toronto, puis, en 1884, il lance le système de vente par catalogue, élargissant ainsi la portée de l’entreprise et permettant aux clients de partout au Canada de passer des commandes.  Eaton s’agrandit tout au long du 20e siècle et ouvre des magasins à la grandeur du Canada.  En 1987, l’entreprise comptait plus de 35 000 employés et 108 magasins.  Les magasins ont fermé leurs portes lorsque l’entreprise a fait faillite en 1999.

Quand la Première Guerre mondiale éclate, La Compagnie T. Eaton est dirigée par le fils de Timothy, sir John Craig Eaton.  John, comme bien des Canadiens de l’époque, estimait de son devoir d’appuyer l’effort de guerre de son pays et disposait pour cela des actifs du plus grand magasin au Canada.  Sous son impulsion, les employés des magasins contribuent à l’effort de guerre en donnant 600 000 $, mais sa propre contribution est beaucoup plus importante.

War memorials - 1918 Victory statue, novembre 1918
Cliquer pour un agrandissement
War memorials - 1918 Victory statue, novembre 1918
Fonds T. Eatons Co.
Code de référence : F 229-308-0-1090
Archives publiques de l'Ontario

Sir John Craig Eaton s’assure que son entreprise participe à l’effort de guerre à la grandeur du pays.  Dès le début de la guerre, il annonce que tous les contrats militaires reçus par l’entreprise pour des uniformes, de l’équipement et d’autres besoins seront exécutés au prix coûtant. 
Lorsque l’arsenal canadien apparaît trop maigre, le ministre fédéral de la Milice et de la Défense, sir Sam Hughes, fait appel à John.  John équipe une unité entière de 15 camions blindés munis de mitrailleuses Vickers-Maxim au coût de 100 000 $.  Cette unité mobile sera appelée la « Eaton Machine Gun Battery ».

Le soutien de sir John Craig Eaton va bien au-delà de la commandite d’entreprise.  En tout, 3 327 employés d’Eaton s’enrôlent pendant la Première Guerre mondiale.  De ce nombre, 2 200 proviennent du seul magasin de Toronto.  Pour encourager l’enrôlement et soutenir ses employés, John Eaton leur fait une offre incroyable : tous les employés mariés qui s’engagent continueront à recevoir leur plein salaire pendant la durée de leur service, en plus de leur salaire de soldats.  Les hommes célibataires qui s’engagent recevront quant à eux la moitié de leur salaire.  À la fin de la guerre, Eaton avait versé plus de 2,2 millions de dollars en salaire, soit plus que n’importe quelle autre entreprise canadienne.

Military Affairs - Eaton Machine Gun Battery
Cliquer pour un agrandissement
Military Affairs - Eaton Machine Gun Battery
[L'enterrement du major Knight], 1916
Fonds T. Eatons Co.
Code de référence : F 229-308-0-2161
Archives publiques de l'Ontario
Eaton Machine Gun Battery, 8 fevrier 1915
Cliquer pour un agrandissement
Eaton Machine Gun Battery, 8 fevrier 1915
Fonds T. Eatons Co.
Code de référence : F 229-308-0-2160
Archives publiques de l'Ontario

Eaton soutient ses employés partis combattre de bien d’autres façons, notamment en offrant des comptes d’épargne à taux bonifié, des paniers-cadeaux et des paniers mensuels aux familles de prisonniers de guerre.  En 1915, sir John Craig Eaton est fait chevalier en reconnaissance de son énorme contribution à l’effort de guerre du Canada.

Une plaque commémorative dédiée à
Cliquer pour un agrandissement
Une plaque commémorative dédiée à
Sir John Craig Eaton et Lady Eaton, 1919
Fonds T. Eatons Co.
Code de référence : F 229-308-0-2165
Archives publiques de l'Ontario

Trois cent quinze employés d’Eaton mourront sous les drapeaux pendant la Première Guerre mondiale.  Des centaines d’autres seront blessés.  Parmi ceux qui pourront regagner leur foyer, 1 375 retourneront travailler chez Eaton.

La Compagnie T. Eaton et sir John Craig Eaton ont fait beaucoup pour soutenir le Canada pendant la Première Guerre mondiale.  Mais les photos des pages suivantes nous rappellent que la contribution des employés individuels a peut-être été plus importante encore, et certainement plus impressionnante.  Ces hommes ont risqué leur vie, et pour certains d’entre eux, ces photographies sont la seule preuve visuelle de leur héroïsme.