60e anniversaire du Jour-J - Les Archives publiques de l'Ontario se souviennent du front intérieur - bannière

Table des matières


Normandie Jour J, le 6 juin 2004 - 60 - Normandy d_day 6 juin 2004

Le 6 juin marque le 60e anniversaire du Jour-J, le début de l'invasion de l'Europe, auquel ont participé les armées de la Grande-Bretagne, des États-Unis, du Canada et de leurs alliés. Plusieurs régiments de l'Ontario ont pris part aux débarquements et aux combats sur une plage normande qui avait reçu le nom de code Juno

Le Canada consacra quatre ans à l’entraînement et à l’équipement de ses propres forces armées et de celles de ses alliés en vue de leur participation à la libération de l’Europe. Durant cette période, les aviateurs et marins canadiens prirent part à la bataille de la Grande-Bretagne et à celle de l’Atlantique. Des unités de l’armée canadienne aidèrent à la défense de Hong Kong en 1941 et menèrent le raid sur Dieppe en 1942. L’armée canadienne joua un role significatif dans l’invasion de la Sicile et de la péninsule italienne en 1943, qui mena aux batailles d’Ortona, de la vallée de la Liri et de la ligne gothique. Mais on s’attendait à ce que le principal effort des alliés occidentaux afin de défaire les Allemands se produise dans le nord-ouest de l’Europe.

Les Alliés débarquèrent en Normandie le 6 juin, et la percée subséquente des lignes allemandes entraîna de lourdes pertes humaines et des destructions majeures. 14 000 Canadiens débarquèrent le premier jour de l’invasion. À l’automne 1944, la Première armée canadienne comptait plus de 100 000 hommes et la longue campagne pour la libération de la France, de la Belgique et des Pays-Bas se poursuivait.

Les dossiers relatifs à l’époque de la Deuxième Guerre mondiale que possèdent les Archives publiques de l'Ontario montrent surtout ce qui se passait en Ontario, plutôt qu’outre-mer. Les Archives se souviennent de la contribution apportée par l’Ontario, par ses citoyens et citoyennes et par tous les soldats canadiens ce jour-là, en examinant comment le front intérieur a soutenu l’effort de guerre grâce au recrutement et à l’entraînement des soldats, à la production d’armements et à la collecte de fonds.

Photographie : Soldiers marching in the War Savings Parade, Toronto, [vers 1945]

Cliquer pour un agrandissement (109ko)
Soldiers marching in the War Savings Parade,
Toronto, [vers 1945]
Fonds Gordon W. Powley
Négatif noir et blanc
Code de référence : C 5-1-0-51-3
Archives publiques de l'Ontario, I0011090


Écoutez quatre ouvrières de l’usine de munitions General Engineering de Scarborough qui expliquent comment elles se sont senties en apprenant le début de l’invasion. Ces extraits sonores sont tirés de l’émission de radio Let's Visit (1945).

Image of speakerLet’s Visit (1945) - émission de radio traitant d’une visite à une usine de munitions de Scarborough.
Cliquez ici pour écouter cet extrait en format "wav" (3,72Mo). L'extrait peut également être écouté en format "aif" (3,72Mo).

Let's Visit (1945)
Fonds General Engineering Company
(Canada) (F 2082)
Disque par radio de transcription
Code de référence : F 2082-1-3-1

« … il me dit de ne pas m’inquiéter. Je sens que notre travail est tellement plus important maintenant que nous pouvons voir à quoi servent les munitions. Le plus vite nous les produisons, le plus vite nos hommes reviendront à la maison. Je me suis sentie un petit peu nerveuse au début, puis je me suis rappelé que c’est pour ça qu’il avait attendu cinq ans. Je suis sûre qu’il est content, maintenant qu’il peut faire sa part pour que ses deux fils vivent dans un monde en paix. »

Mme Frieda White (qui reçut un télégramme de son mari juste avant l’invasion)


Engagement Engagement

Collecte de fonds et efforts des civils

Collecte de fonds et efforts des civils

Entraînement militaire en OntarioEntraînement militaire en Ontario

Sources et renseignements additionnels

Sources et renseignements additionnels

Production de guerreProduction de guerre

 

Note: Cette exposition virtuelle contient un certain nombre des fichiers vidéo. Pour les visualiser vous aurez besoin de Windows Media Player, Quicktime Player ou Real Player. Ces lecteurs peuvent être téléchargés gratuitement. Si vous désirez télécharger une un lecteur gratuite, cliquez sur un des icones à droite ou sur un des liens ci-dessus pour aller au site web approprié.&

Lien à Windows Media Lien à QuickTime Lien à RealPlayer