60e anniversaire du Jour-J - Les Archives publiques de l'Ontario se souviennent du front intérieur - Production de guerre - bannière

Table des matières



Avant 1939, l’Ontario produisait peu d’armes ou de materiel militaire. Bien des usines construites durant la Première Guerre mondiale pour la production militaire avaient fermé leurs portes ou avaient éte converties à la production civile.

Les effets de la Grande depression avaient rendu de nombreuses usines dépassées et mal préparées pour la technologie moderne.

Toutefois, le Canada devint durant la guerre un producteur majeur de matériel pour l’effort de guerre des Alliés et de nombreux centres industriels de l’Ontario jouèrent un rôle important.

L’industrie ontarienne répondit aux besoins des forces armées canadiennes; elle produisit également des articles utilisés par la Grande-Bretagne, les autres pays du Commonwealth et les États-Unis.

Photographie : Ceremonies for Avro-Lancaster bomber, Natinoal Steel Car, 1942

Cliquer pour un agrandissement (86ko)
Ceremonies for Avro-Lancaster bomber,
National Steel Car, 1942
Fonds Gordon W. Powley
Négatif noir et blanc
Code de référence : C 5-1-0-91-7
Archives publiques de l'Ontario, I0011328

Photographie : Airplane assembly line inside the plant, Canadian Car and Foundry Co., [vers 1940]

Cliquer pour un agrandissement (130ko)
Airplane assembly line inside the plant, Canadian
Car and Foundry Co., Fort WIlliam, [vers 1940]
Fonds Canadian Car and Foundry
Photographie noir et blanc
Code de référence : C 190-5-0-0-21
Archives publiques de l'Ontario, I0002980

Photographie : The first Curtiss SBW-1 aircraft from the Fort William plant, Canadian Car and Foundry Co., 29 juillet 1943

Cliquer pour un agrandissement (109ko)
The first Curtiss SBW-1 aircraft from the Fort William
plant, Canadian Car and Foundry Co., 29 juillet 1943
Fonds Canadian Car and Foundry
Photographie noir et blanc
Code de référence : C 190-5-0-0-15
Archives publiques de l'Ontario, I0002978

Production militaire - bannière

Comme la guerre se poursuivait et que les besoins technologiques changeaient, l’industrie canadienne s’engagea dans des secteurs de production qui existaient à peine dans le pays avant 1939.

Le pays ne produisait aucun véhicule blindé au début de 1939, mais à la fin de 1944, 14 000 chars d’assaut et transports de troupes blindés étaient produits annuellement.

La construction d’avion grimpa d’une poignée à plus de 4 000 par année en 1944.

On ne produisit que 200 pièces d’artillerie la première année de la guerre. En 1944, ce nombre s’élevait à 16 000.

Photographie : Tanks engaged in military manoeuvres,1942

Cliquer pour un agrandissement (103ko)
Tanks engaged in military manoeuvres,1942
Gordon W. Powley
Négatif noir et blanc
Code de référence : C 5-1-0-52-8
Archives publiques de l'Ontario, I0011101


Photographie : Tip Top Tailor making uniforms (1)

Cliquer pour un agrandissement (126ko)
Making uniforms at Tip Top Tailors
Gordon W. Powley
Négatif noir et blanc
Code de référence : C 109-2-0-18
Archives publiques de l'Ontario, I0016684

Photographie : Tip Top Tailor making uniforms (2)

Cliquer pour un agrandissement (101ko)
Making uniforms at Tip Top Tailors
Gordon W. Powley
Négatif noir et blanc
Code de référence : C 109-2-0-18
Archives publiques de l'Ontario, I0016683


Photographie : Bofors Anti-aircraft guns, Hamilton, 11 avril 1941 (1)

Cliquer pour un agrandissement (102ko)
Bofors Anti-aircraft gun production,
Hamilton, 11 avril 1941
Gordon W. Powley
Négatif noir et blanc
Code de référence : C 109-2-0-18
Archives publiques de l'Ontario, I0008802

Photographie : Bofors Anti-aircraft guns, Hamilton, 11 avril 1941 (2)

Cliquer pour un agrandissement (104ko)
Bofors Anti-aircraft gun production,
Hamilton, 11 avril 1941
Gordon W. Powley
Négatif noir et blanc
Code de référence : C 109-2-0-18
Archives publiques de l'Ontario, I0008800

Les femmes dans l’industrie de guerre - bannière

Comme un grand nombre d’hommes en âge de travailler se trouvaient dans différentes branches de l’armée, on commença à subir des pénuries de main-d’œuvre dans d’autres secteurs. On avait besoin de travailleurs, qualifiés ou non, pour alimenter la machine de guerre. La demande continua d’augmenter tout au long de la guerre et de nombreux postes furent occupés par des femmes.

Les femmes devinrent présentes dans tous les aspects de la production de guerre. Le secteur manufacturier vécut une forte augmentation du pourcentage d’ouvrières, les entreprises de partout au Canada encourageant les femmes à joindre leurs rangs.

Une de ces usines était celle de la General Engineering Company de Scarborough, qui produisait des munitions de tous calibres.

Let’s Visit (1945) était une émission de radio où l’on suivait une nouvelle employée lors de son orientation à l’usine. On y mettait l’accent sur la désirabilité du travail industriel pour les femmes, tentant de contrer l’image traditionnelle de ce travail comme étant salissant et dangereux.

Des extraits de l’émission de radio sont inclus ici.

Photographie : Mary Pickford posing with a group of employees during her visit to the General Engineering Company (Canada) munitions factory, 5 juin 1943

Cliquer pour un agrandissement (123ko)
Mary Pickford posing with a group of employees
during her visit to the General Engineering Company (Canada) munitions factory, 5 juin 1943
Fonds General Engineering Company (Canada)
Photographie noir et blanc
Code de référence : F 2082-1-2-10
Archives publiques de l'Ontario, I0004930

Image of speakerLet’s Visit (1945) – Cet extrait introduit le programme.

Cliquez ici pour écouter cet extrait en format "wav" (1,6Mo). L'extrait peut également être écouté en format "aif" (1,61Mo).

Let's Visit (1945)
Fonds General Engineering Company
(Canada) (F 2082)
Disque de transcription radio
Code de référence : F 2082-1-3-1

Image of speakerLet’s Visit (1945) – Dans cet extrait, le contremaître parle de la performance de l’usine en matière de sécurité.

Cliquez ici pour écouter cet extrait en format "wav" (1,0Mo). L'extrait peut également être écouté en format "aif" (1,01Mo).

Let's Visit (1945)
Fonds General Engineering Company
(Canada) (F 2082)
Disque de transcription radio
Code de référence : F 2082-1-3-1

Image of speakerLet’s Visit (1945) – Cet extrait traite du programme de loisirs offert par la compagnie.

Cliquez ici pour écouter cet extrait en format "wav" (1,9Mo). L'extrait peut également être écouté en format "aif" (1,91Mo).

Let's Visit (1945)
Fonds General Engineering Company
(Canada) (F 2082)
Disque de transcription radio
Code de référence : F 2082-1-3-1

Image of speakerLet’s Visit (1945) – Dans cet extrait, on parle du programme de santé et de beauté et d’un concours de pin-ups.

Cliquez ici pour écouter cet extrait en format "wav" (715ko). L'extrait peut également être écouté en format "aif" (716ko).

Let's Visit (1945)
Fonds General Engineering Company
(Canada) (F 2082)
Disque de transcription radio
Code de référence : F 2082-1-3-1

Une autre entreprise qui encourageait les femmes à travailler pour elle était la Canadian Car and Foundry Company de Fort William (maintenant Thunder Bay) et Brantford.

Photographie : Women soldering and assembling cables for airplanes, Canadian Car and Foundry Co., 1945

Cliquer pour un agrandissement (133ko)
Women soldering and assembling cables for
airplanes, Canadian Car and Foundry Co., 1945
Fonds Canadian Car and Foundry
Photographie noir et blanc
Code de référence : C 190-5-0-0-43
Archives publiques de l'Ontario, I0002965

Photographie : Women working at the General Engineering Company (Canada) munitions factory, [vers 1943]

Cliquer pour un agrandissement (87ko)
Women working at the General Engineering
Company (Canada) munitions factory, [vers 1943]
Fonds General Engineering Company (Canada)
Photographie noir et blanc
Code de référence : F 2082-1-2-6
Archives publiques de l'Ontario, I0004899

   

À la fin de 1939, 121 000 personnes travaillaient dans les usines canadiennes.

En 1943, au sommet de la croissance de l’industrie, ce nombre avait grimpé à 1 000 000.

Fait encore plus étonnant, le nombre de femmes faisant partie de ce groupe était passé de 6 000 à 261 000 durant la même période.

Sécurité - bannière

Même à des milliers de milles du front, il était impossible d’oublier qu’on était en guerre, et la sécurité de la production de guerre était toujours une question d’intérêt.

Au mois de mars 1941, le Contôleur des finances de l’Ontario, C. S. Walters, écrivit à C. D. Howe, ministre fédéral des Munitions, Approvisionnements et Transports, pour lui faire part de ses inquiétudes quant à la sécurité des navires en construction dans le port de Toronto.

« Je remarque que l’on construit ici quatre ou cinq corvettes, au pied de l’avenue Spadina, et j’ai observé beaucoup de curieux dans les environs. Je me suis dit que l’on devrait monter la garde autour de ces navires afin d’empêcher qu’ils soient endommagés ou détruits. »

Howe répondit le 12 mars :

« Je vous remercie pour votre lettre du 11 mars au sujet de la construction de corvettes aux chantiers de la Dufferin Shipbuilding à Toronto. Je transmet cette lettre au Directeur général de la construction navale avec la requête que des mesures adéquates soient prises pour la protection de ces vaisseaux. »

RG 6-15, Correspondance interministérielle et intergouvernmentale du ministère du Trésor. Dossier Federal Government No. 25 War Effort and National Defence.

Photographie : Ship being built in Toronto, [vers 1945]

Cliquer pour un agrandissement (82ko)
Ship being built in Toronto, [vers 1945]
Gordon W. Powley
Négatif noir et blanc
Code de référence : C 5-1-0-102-4
Archives publiques de l'Ontario, I0002724


En plus de la protection des chantiers navals et des usines contre le sabotage, le gouvernement provincial s'inquiétait des implications des techniques de guerre modernes et de la pusissance des bombardiers à long rayon d'action. Les raids aériens allemands en Angleterre en 1940 et 1941 étaient un exemple concret de leur capacité d'infliger des destrcutions massives. Le Premier minsitre de l'époque, Mitchell Hepburn, ordonna la création d'un Comité de défense civile de la fonction publique afin de coordonner les mesures de défense civile dans les envirions de Queen's Park.

Photographie : View of Minesweeper, HMS Qualicum, [vers 1945]

Cliquer pour un agrandissement (68ko)
View of Minesweeper, HMS Qualicum, [vers 1945]
Gordon W. Powley
Négatif noir et blanc
Code de référence : C 5-1-0-71-1
Archives publiques de l'Ontario, I0011148

Correspondance interministérielle et intergouvernmentale du ministère du Trésor.

Cliquer pour un agrandissement (179ko)
Correspondance interministérielle et intergouvernmentale du ministère du Trésor.
Dossier Federal Government No. 25 War Effort and National Defence.
Code de référence : RG 6-15
Archives publiques de l'Ontario