Mères et grandes sœurs - bannière

Table des matières


Phoebe Gregg et Frances Milne ont écrit la plus grande partie de leurs journaux intimes pendant les années où elles éduquaient leurs enfants. Durant cette période, elles se concentraient sur leur foyer, les soins et l’éducation de leurs enfants, et la santé de leur famille élargie. En tant que fille aînée, Marty Hastie s’occupait souvent de ses frères plus jeunes.

Photographie : Deux petites filles avec un gros chien devant une maison, [entre 1898 et 1920]

Cliquer pour un agrandissement (227ko)
Deux petites filles avec un gros chien devant une maison, [entre 1898 et 1920]
Fonds Marsden Kemp
Code de référence : C 130-5-0-0-96
Archives publiques de l'Ontario, I0013444


Soins aux enfants - bannière

Ces femmes du XIXe siècle parlaient des mêmes types de réalisations ou de comportements perturbateurs chez les enfants de leur famille que ceux dont nous pourrions parler aujourd’hui.

« Laissez-moi vous dire que s’occuper de garçons n’est pas une tâche facile. »

« Le bébé [Charles] a eu sa troisième dent… Il est agité. »
« Le bébé a quatre dents du haut qui lui poussent en même temps, il est pleurnichard. »
« Le bébé a 7 mois, il pèse 22 livres et a 6 dents. »
« Le bébé va assez bien. Il peut ramper un peu sur le ventre, par devant et par derrière. »
« Le bébé peut pousser une chaise autour de la pièce. »
« Le bébé pousse William [mari] pour l’éloigner quand nos têtes se touchent. »
« Charles a fait son premier pas aujourd’hui dans le garde-manger. »
« Le bébé essaie de marcher davantage et ne semble pas avoir peur de tomber. »
« Le bébé peut dire “beau”, “caboche”, “bonjour” et “bye-bye” très bien. »
« Le bébé est très bavard maintenant et il joue très bien par lui-même. »
« J’ai commencé à sevrer le pauvre bébé aujourd’hui. »
« Le bébé mange très bien. »

Milne, mars à décembre 1871

Photographie : Deux fillettes avec un landau de poupée, [190-?]

Cliquer pour un agrandissement (131ko)
Deux fillettes avec un landau de poupée, [190-?]
Fonds George Irwin
Code de référence : C 119-1-0-0-61
Archives publiques de l'Ontario, I0014287

Portrait d'un bébé, [entre 1900 et 1920]

Cliquer pour un agrandissement (416ko)
Portrait d'un bébé,[entre 1900 et 1920]
Photographe inconnu
Fonds Nell Maciborka
Code de référence : C 163
Archives publiques de l'Ontario, I0014250


« 9 mai. Notre petit Willie nous a fait un peu peur. […] Pendant que je m’affairais au ménage […] il s’est échappé avec un vieux capuchon sur la tête et était introuvable pendant quelque temps. Ma servante et certains enfants des voisins sont allés à sa recherche, quand finalement, Cinthea Mott (d’à côté) l’a trouvé près du magasin des Grant. Il a été parti pendant deux ou trois heures et quelqu’un lui avait donné du pain et de la mélasse, comme nous pouvions le soir d’après son visage et ses mains. Il ne parle pas bien et peut-être que personne ne pouvait comprendre qui il était et où il habitait. Heureusement qu’il nous est revenu en toute sécurité! »

Gregg, 1885

 « J’étais très contente qu’il [frère Willie] parte également, car cela ferait une personne de moins dont s’occuper et il allait avoir tellement de plaisir là-bas [en vacances avec Papa]. Laissez-moi vous dire que s’occuper de garçons n’est pas une tâche facile. »

Hastie, 2 juillet 1884


Photographie : Garçon jouant avec une tortue, [entre 1875 et 1900]

Cliquer pour un agrandissement (173ko)
Garçon jouant avec une tortue, [entre 1875 et 1900]
Photographe inconnu
Code de référence : Acc. 6287, S8235
Archives publiques de l'Ontario, I0028058

Photographie : Enfant sur une luge, [191-?]

Cliquer pour un agrandissement (63ko)
Enfant sur une luge, [191-?]
Fonds A. W. Barton
Code de référence : C 121-1-0-8-6
Archives publiques de l'Ontario, I0019333

Page d'un journal, 1862

Cliquer pour un agrandissement (158ko)
Page d'un journal, 1862

Pour entendre un extrait audio d'un des journaux, cliquez sur un des dossiers audio suivants :
format wav (361ko) | format aif (561ko) | format mp3 (400ko).


Vies imprévisibles - bannière

Les femmes parlaient des personnes qu’elles connaissaient qui étaient décédées à l’accouchement ou à la suite de maladies (que l’on peut maintenant prévenir). Frances a souffert d’une dépression après la naissance de son troisième enfant, et Phoebe mentionnait parfois son enfant mort-né. La mère, une sœur et une demi-sœur de Martha sont toutes décédées soudainement.

Photographie : La famille Clow à l’intérieur de leur maison, devant le piano,  [entre 1898 et 1920]

Cliquer pour un agrandissement (242ko)
La famille Clow à l’intérieur de leur maison, devant le piano, [entre 1898 et 1920]
Fonds Marsden Kemp
Code de référence : C 130-5-0-0-20
Archives publiques de l'Ontario, I0013338

« … oh, que d’événements tragiques peuvent se produire en quelques semaines. »

« Mars. Albert est très malade. La veuve Thompson m’aide à le soigner. […] La famille Burns était venue nous visiter et mes enfants ont eu la coqueluche, et le bébé semble l’avoir attrapé. Il est mort en convulsions le 25 mars, cinq ans après la mort de notre cher Robert. Mon mari est revenu avant les funérailles. Nos amis ont été très gentils en ces moments difficiles. »

Gregg, 1867

Photographie : M. et Mme Vern Koivula avec leur bébé décédé, Copper Cliff, [vers 1910]

Cliquer pour un agrandissement (167ko)
M. et Mme Vern Koivula avec leur bébé décédé,
Copper Cliff, [vers 1910]
Photographe inconnu
Fonds Multicultural History Society of Ontario
Code de référence : F 1405-15-65, MSR7391-13
Archives publiques de l'Ontario, I0005040

« Le bébé a eu une semaine aujourd’hui. […] Je me sens incroyablement seule et les pleurs sont mon seul soulagement. »
« Je suis seule et le bébé a encore pleuré. Je me sens très triste parfois. »

Milne, 21 août et 13 septembre 1872

« Le jeudi 5 juillet 1855. Notre quatrième enfant, notre troisième enfant vivant, est né ce soir (un beau garçon en santé), le même jour que la naissance de mon mari il y a 38 ans. » et
« Le samedi 13 juillet. Mon cinquième enfant (4e enfant vivant) est né aujourd’hui, tôt le matin […] nous n’allons pas bien depuis un certain temps. » et
« Le 4 août 1859. Notre sixième enfant est né aujourd’hui, ce qui nous fait une fille et quatre fils vivants, et un garçon mort-né; le bébé a été baptisé par le révérend Charles Henry. »

Gregg, 1855, 1857, et 1859

Photographie : Portrait d’une jeune enfant à côté d’un chien, [entre 1900 et 1920]

Cliquer pour un agrandissement (499ko)
Portrait d’une jeune enfant à côté d’un chien, [entre 1900 et 1920]
Photographe inconnu
Fonds Nell Maciborka
Code de référence : C 163
Archives publiques de l'Ontario, I0014214

« J’ai l’impression de ne pas avoir ouvert ce journal depuis très longtemps, même si ça ne fait pas tout un mois, mais oh, que d’événements tragiques peuvent se produire en quelques semaines. Ma pauvre chère mère est allée aux Cieux […]. Lundi soir, elle est venue à Cornwall, la veille de Noël. Et elle semblait aller bien comme d’habitude, mais elle avait une très mauvaise toux. Le mercredi soir, c’était l’assermentation de Papa et je suis allée à l’église. Maman était allée se coucher ne se sentant pas très bien et ne s’est pas relevée le lendemain matin. Notre médecin, Dr Alguire, est venu aider Maman. […] Elle a eu un bébé à midi. C’était une petite fille, née deux mois avant terme, […] mais elle a vécu seulement 16 heures. Maman […] a beaucoup souffert pendant quelques jours. […] Le lundi matin, à 2 h, elle est décédée... »

Hastie, 12 janvier 1884

Pour entendre un extrait audio d'un des journaux, cliquez sur un des dossiers audio suivants :
format wav (832ko) | format aif (832ko) | format mp3 (605ko).

Pour entendre un extrait audio d'un des journaux, cliquez sur un des dossiers audio suivants :
format wav (855ko) | format aif (855ko) | format mp3 (622ko).

Photographie : Journal ouvert

Journal ouvert


Précédante | Page d'accueil | Suivante
Les femmes | Jeunes femmes | Mères et grandes soeurs
Femmes au travail | Femmes d'âge moyen

ref="middle-age.aspx">Femmes d'âge moyen