Les femmes - bannière

Table des matières


Le journal intime d’une femme est un cahier personnel et privé qui reflète l’étape de sa vie et sa position dans la société. Ces femmes avaient le temps, la motivation et l’instruction nécessaires pour tenir un journal. Elles faisaient partie de la classe moyenne ou supérieure et écrivaient parfois au sujet de leurs interactions avec des femmes de la classe ouvrière.

Ces journaux intimes proviennent des collections des Archives de l’Ontario.


Martha Hastie - bannière

Marty, la fille d’un ministre presbytérien, a commencé son journal intime à l’âge de 13 ans. Elle a écrit au sujet de sa vie à Lindsay de 1881 à 1883, puis à Cornwall. Elle a écrit pour la dernière fois dans son journal en 1886, à l’âge de 18 ans.

Autoportraits et première entrée de journal de Martha Hastie, en 1881 (détail)

Autoportraits et première entrée de journal de Martha Hastie, en 1881.

Autoportraits et première entrée de journal de Martha Hastie, en 1881

Cliquer pour un agrandissement (348ko)
Autoportraits et première entrée de journal de Martha Hastie, en 1881
Fonds Famille William Mack
Code de référence : F 40 série C, MU 3300
Archives publiques de l'Ontario


Beatrice - bannière

Beatrice, dont le père (Sir James Edgar) était député au Parlement, a tenu un journal sur ses nombreux passe-temps et sur les multiples événements sociaux auxquels elle participait quand sa famille habitait à Ottawa durant la deuxième session du Parlement, de janvier à juin 1898.

Signature de K. Beatrice Edgar

Signature de K. Beatrice Edgar
Fonds Famille James Edgar
Code de référence : F 65
Archives publiques de l'Ontario

Beatrice Edgar et son journal intime, 1890.

Photographie : Détail d'une photographie de Beatrice avec Lady Edgar et Marjorie Edgar, [vers 1880]

Détail d'une photographie de Beatrice avec
Lady Edgar et Marjorie Edgar, [vers 1880]
Fonds Famille James Edgar
Reference Code : F 65
Archives publiques de l'Ontario, I0028039

Couvetrue : Journal de Beatrice Edgar's, janvier 1898 Ottawa, deuxième session

Journal de Beatrice Edgar's,
janvier 1898 Ottawa, deuxième session
Fonds Famille James Edgar
Code de référence : F 65
Archives publiques de l'Ontario


Phoebe Holden Gregg - bannire

Phoebe a tenu un journal intime pendant plusieurs étapes de sa vie, de son mariage au révérend William Gregg à l’âge de 18 ans, en 1849, jusqu’à sa dernière entrée à l’âge de 62 ans, en 1893. La famille Gregg a habité à Belleville, puis à Toronto.

Phoebe Gregg et sa première entrée de journal, avec l’annonce de son mariage, 1849.

Photographie : Pheobe Gregg, [vers 1850’s]

Phoebe Gregg, [vers 1850’s]
Fonds Famille Gregg
Code de référence : F 712, MU 1157
Archives publiques de l'Ontario, I0028074

Page du journal de Phoebe Gregg's, 1849

Cliquer pour un agrandissement (210ko)
Page du journal de Phoebe Gregg's, 1849
Fonds Famille Gregg
Code de référence : F 712, MU 1158
Archives publiques de l'Ontario


Bessie Gregg Stewart - bannire

La fille de Phoebe, Bessie, a également commencé son journal intime le jour de son mariage. Elle a rédigé son journal à Clinton, d’août à décembre 1880, à l’âge de 30 ans. Nous en apprenons davantage sur la vie de Bessie en lisant le journal de sa mère qu’en lisant le sien.

Bessie Stewart et sa première entrée de journal, avec l’annonce de son mariage, 1880.

Wedding Annoucement in Diary, Detail

Pour entendre un extrait audio d'un des journaux, cliquez sur un des dossiers audio suivants :
format wav (1,6Mo) | format aif (1,6Mo) | format mp3 (1,2Mo).

Première entrée dans le journal de Bessie Stewart's, 1880

Cliquer pour un agrandissement (190ko)
Première entrée dans le journal de Bessie Stewart's, 1880
Fonds Famille Gregg
Code de référence : F 712, MU 1158
Archives publiques de l'Ontario

Photographie : Classe de Bessie Gregg à l’école des missionnaires [entre 1875 et 1885] (détail)

Classe de Bessie Gregg à l’école des missionnaires,
[entre 1875 et 1885] (détail)
J. Bruce & Co. Photographers
Fonds Famille Gregg
Code de référence : F 712, MU 1157
Archives publiques de l'Ontario, I0028071


Frances Tweedie Milne - bannire

Frances Tweedie a écrit son premier journal intime à l’âge de 18 ans, quand elle habitait à la ferme de sa mère à Whitby. Elle a habité à la ferme de son mari à Scarborough de 1869 jusqu’à son décès à l’âge de 44 ans. Elle a écrit sa dernière entrée de journal à l’âge de 34 ans, en 1882.

« Un jour, il sera peut-être très amusant de relire mon vieux journal intime. »

Tweedie, le 23 janvier 1866

Frances Tweedie et son premier journal, avec inscription, 1866

Cliquer pour un agrandissement (84ko)
Détail d’une photo de Frances Milne avec sa
mère et ses sœurs, 1871
Scarborough Historical Society,
Historical Notes, vol. III, no 1, févr. 1979

Détail d’une photo de Frances Milne avec sa mère et ses sœurs, 1871
The Canadian Pocket Diary, 1866

Cliquer pour un agrandissement (294ko)
The Canadian Pocket Diary, 1866
Fonds Frances Milne
Code de référence : F 763, MU 866
Archives publiques de l'Ontario

Photographie : Journal ouvert

Journal ouvert


Page d'accueil | Suivante
Les femmes | Jeunes femmes | Mères et grandes soeurs
Femmes au travail | Femmes d'âge moyen