La guerre de Sécession et la riposte contre les invasions des Fenians : Le comité de sécurité et son secrétaire, I. P. Willson - bannière

Le comité de sécurité a été créé à l’époque de l’invasion des Fenians dans la péninsule du Niagara en juin 1866 et est demeuré en session jusqu’au matin du 2 juin. Il était formé de citoyens locaux préoccupés par la défense contre l’invasion puisque aucun membre de la milice ou de la police frontalière n’était en poste à Welland ou à Port Colborne à ce moment-là.

Le comité a tenu sa première réunion à Welland, en Ontario, l’après-midi du 1er juin 1866. Les membres du comité étaient T. W. Hooker, John Helluns, A. G. Hill, E. R. Dewhurst, L. D. Raymond et I. P. Willson.

T. W. Hooker et I. P. (Isaac Pemberton) Willson ont été nommés président et secrétaire, respectivement.

Résumé du procès-verbal :

La réunion a été convoquée en raison de la menace immédiate des Fenians qui avaient traversé de l’État de New York au Canada plus tôt le 1er juin 1866.

Les premières décisions du comité prouvent que la menace était prise très au sérieux :

  • « Il est proposé par M. I. P. Willson que le comité demeure en session permanente jusqu’à ce que le danger semble être écarté. Cette proposition est appuyée par John Helluns et adoptée à l’unanimité.»
  • « Il est proposé par M. J. Hellems que des éclaireurs soient déployés dans tous les sens pour recueillir des renseignements. Cette proposition est appuyée par M. E. R. Dewhurst et adoptée. »

Le shérif, M. Hobson, arrive et déclare qu’alors qu’il séjournait chez un ami la veille (le 1er juin), il a été réveillé à 4 h par cet ami, qui l’a informé que des Fenians étaient arrivés dans deux bateaux tirés par un remorqueur. Ce renseignement provenait d’un officier de Fort Erie. D’autres personnes ont rapporté que les Fenians étaient au nombre de 1 000 et que les bateaux en ramenaient d’autres. Les Fenians avaient brûlé un pont, fait des prisonniers et pris le contrôle de Fort Erie.

Le procès-verbal présente un récit détaillé parsemé de rapports des éclaireurs. Le procès-verbal fait état de renseignements sur le mouvement des Fenians, de la milice canadienne et des membres de la force régulière ainsi que de renseignements détaillés sur l’envoi et l’affectation des éclaireurs et des patrouilles du comité de sécurité à divers endroits.

Par exemple :

  • À 3 h 20. « Un train de St. Catherines qui se dirige vers Port Colborne vient de passer avec des soldats. »
  • « B. Diffin [?], éclaireur à Point Abino, est revenu…Les Fenians sont tous partis pour Fort Erie. Ils sont à la ferme Newbury [?], à 2,5 milles au sud de Fort Erie…Ils ont pris 40 ou 50 chevaux… »
Page 1 of the minutes

Procès-verbal du comité de sécurité, 1866
Page1
Code de référence : F 4416
Archives publiques de l'Ontario

La dernière entrée du procès-verbal stipule que les volontaires ont repris Fort Erie des Fenians.

Comité de sécurité, Welland, Ontario -- Procès-verbal détaillé des 1er et 2 juin 1866

Le procès-verbal du comité de sécurité est composé de quatre parties. Les images ci-dessous apparaissent dans l’ordre suivant :

  • Couverture de la chemise;
  • Procès-verbal, pages 1 à 6;
  • Listes des patrouilleurs, pages 7 à 9; la page 8 dresse la liste des patrouilleurs selon l’heure à laquelle ils ont été envoyés et l’heure de leur rapport;
  • La page 10 est une communication de la Grahamsville Volunteer Infantry Company aux « femmes du comité » - Isabel Hoover, Ella Hooker, Mary Ann Cafferty et Candace Pattison - et à la ville de Welland pour les remercier de leur gentillesse et surtout de la remise d’un drapeau à la compagnie.
Committee of Safety Minutes, 1866 - Couverture de la chemise

Cliquer pour un agrandissement (104ko)

Procès-verbal du comité de sécurité, 1866 - Page 1

Cliquer pour un
agrandissement (353ko)

Procès-verbal du comité de sécurité, 1866 - Page 2

Cliquer pour un
agrandissement (354ko)

Couverture de la chemise

Page 1

Page 2

Procès-verbal du comité de sécurité, 1866
Code de référence : F 4416
Archives publiques de l'Ontario

Procès-verbal du comité de sécurité, 1866 - Page 3

Cliquer pour un
agrandissement (326ko)

Committee of Safety Minutes, 1866 - Page 4

Cliquer pour un
agrandissement (263ko)

Committee of Safety Minutes, 1866 - Page 5

Cliquer pour un
agrandissement (357ko)

Committee of Safety Minutes, 1866 - Page 6

Cliquer pour un
agrandissement (285ko)

Page 3

Page 4

Page 5

Page 6

Procès-verbal du comité de sécurité, 1866
Code de référence : F 4416
Archives publiques de l'Ontario

Procès-verbal du comité de sécurité :	Listes des gardiens de patrouille, 1866 - Page 7

Cliquer pour un
agrandissement (150ko)

Procès-verbal du comité de sécurité :	Listes des gardiens de patrouille, 1866 - Page 8

Cliquer pour un
agrandissement (213ko)

Procès-verbal du comité de sécurité :	Listes des gardiens de patrouille, 1866 - Page 9

Cliquer pour un
agrandissement (206ko)

Procès-verbal du comité de sécurité : remerciements, 1866 - Page 10

Cliquer pour un
agrandissement (252ko)

Page 7

Page 8

Page 9

Page 10

Procès-verbal du comité de sécurité, 1866
Code de référence : F 4416
Archives publiques de l'Ontario

I. P. (Isaac Pemberton) Willson

Le comité avait désigné Isaac Pemberton Willson (1829-1905) comme secrétaire. M. Willson a vu le jour dans une famille quaker loyaliste du comté de Welland et a été greffier de la cour de comté de Welland.

Les arrière-grands-parents de M. Willson ont quitté Scarborough, en Angleterre, pour s’établir au New Jersey en 1682 durant la migration des quakers de William Penn. Une branche de la famille est partie des États-Unis vers 1800 pour s’installer dans le canton de Pelham, dans la péninsule du Niagara.

La famille de M. Willson, fidèle à la couronne britannique, remonte directement ou par alliance jusqu’à John Winthrop, premier gouverneur de la colonie de Massachusetts Bay, ainsi qu’aux patriotes de la guerre de l’Indépendance américaine, John Shotwell III et Elijah Pound. La famille Willson est également liée à quatre présidents américains - John Quincy Adams, Warren Harding, Richard Nixon et Jimmy Carter.

M. Willson est décédé dans le comté de Welland en 1905. Les Archives comptent d’autres dossiers qui le concernent (p. ex. l’enregistrement de son décès et son testament).

Page d'accueil | L’Ontario à l’époque de la guerre de Sécession | La famille Wolverton
Exemples de lettres de la famille Wolverton qui font partie du don Darroch
Le comité de sécurité et son secrétaire, I. P. Willson