La création des dossiers médicaux et de santé vise surtout à fournir des soins aux patients ou à améliorer la santé de notre société. Ces dossiers donnent un compte rendu fiable des événements au cours d’une période précise, ce qui permet d’établir une communication efficace entre les professionnels de la santé, dans l’intérêt du patient ou de la collectivité.

Photo: Dr. Charles Best working in a lab, May 20, 1948
Cliquer pour un agrandissement (134ko)
Le Dr Charles Best en train de travailler dans un laboratoire,
le 20 mai 1948
Fonds Gilbert A. Milne
Photographie noir et blanc
Code de référence : C 3-1-0-0-435 (9508-11098.1
Archives publiques de l'Ontario, I0004573

L’information qui est préservée chez les Archives publiques de l’Ontario, une fois son rôle principal terminé, sert à bien des gens autres que ceux faisant partie du cercle initial des soignants.

  • Des praticiens consultent parfois d’anciens dossiers pour comprendre des antécédents si un cas est réactivé.
  • Parmi les autres utilisateurs, mentionnons les historiens qui étudient l’histoire de la médecine et les gens qui examinent des aspects de l’histoire sociale et d’innombrables autres sujets.
  • Des romanciers consultent aussi des documents d'archives pour comprendre un cadre d’époque ou un personnage faisant partie de leur récit. Alias Grace, de Margaret Atwood, est un compte rendu fictif de la vie de Grace Marks, une des premières patientes de l’hôpital psychiatrique de la rue Queen.
  • D’anciens patients sont venus consulter leur propre dossier individuel chez les Archives publiques de l’Ontario, pour comprendre leur passé et y trouver un sens.
  • Des généalogistes qui effectuent des recherches sur des membres de leur parenté trouvent parfois de précieux renseignements dans les documents des médecins ou dans les dossiers des hôpitaux psychiatriques. Les établissements comme les hôpitaux psychiatriques provinciaux étaient des collectivités où certains patients passaient de nombreuses années.

Nota : Les Archives publiques de l’Ontario respectent une législation et des politiques strictes qui régissent la divulgation des renseignements médicaux personnels.

Dossiers cliniques individuels des patients du Centre de santé mentale de la rue Queen

Cette formule d’admission à l’hôpital psychiatrique de Toronto, en 1864, donne l’âge, la profession, le lieu de naissance, le lieu de résidence et d’autres détails.

Nous pouvons compatir avec la supposée « cause de la présente attaque » mentionnée ici comme étant « la perte de sa femme, l’échec en affaires et la déception en amour ».

Le fait d’avoir un cas de maladie mentale dans la famille étant souvent considéré comme un sujet honteux dont on ne parlait pas, ces dossiers peuvent être la seule source de renseignements familiaux pour les générations subséquentes.


Cliquer pour un agrandissement (159ko)
Dossiers cliniques individuels des patients du Centre de santé mentale de la rue Queen
Code de référence : RG 10-270
Archives publiques de l'Ontario
Photographie : Jeu de boules sur pelouse à l’hôpital des aliénés de Toronto, [vers 1910]
Jeu de boules sur pelouse à l’hôpital des aliéés de Toronto, [vers 1910]
Photographies du Centre de santé mentale de la rue Queen
Code de référence : RG 10-276
Archives publiques de l'Ontario, I0022033

Les dossiers médicaux des Archives servent parfois à assurer l’imputabilité des praticiens et des établissements ou à des fins juridiques. Des policiers et d’anciens détenus d’établissements gouvernementaux ont effectué des recherches chez les Archives publiques de l’Ontario pour enquêter sur des cas de mauvais traitements ou de droits des patients.

Couverture de la partie un du Rapport de la Commission d'enquête sur Walkerton, 2002

Des dossiers de santé ont servi de preuve quant à des litiges ou à des réclamations de dédommagements et lors d’enquêtes provinciales.

Ainsi, de nombreuses personnes et de nombreux organismes, dans le domaine des soins de santé, figuraient parmi ceux qui ont fourni des dossiers lors de l’enquête de Walkerton, y compris la commission d’hygiène locale, le ministère de la Santé et d’autres. On a également demandé aux Archives publiques de l’Ontario de fournir des renseignements : elles détiennent maintenant les dossiers de l’enquête de Walkerton et les mettent à la disposition du public.


Page couverture : Ontario. Commission of the
Walkerton Inquiry.
Part One: Report of the Walkerton Inquiry:
the Events of May 2000 and Related Issues
(partie 1 de la version anglaise du rapport de la Commission). Toronto: la Commission, 2002.
Collection de la bibliothèque des Archives
publiques de l'Ontario,
Cote.: Govt Doc A-G Misc Box 9 no 1.
Grandes lignes du Régime d'indemnisation dans le cadre de Walkerton, 2001
Grandes lignes du Régime d'indemnisation dans le cadre de Walkerton, 2001
Fichiers des sujets de l’enquête de Walkerton
Code de référence : RG 18-210-9-4
Archives publiques de l'Ontario

Des chercheurs en médecine utilisent les documents d'archives pour étudier des sujets comme les modèles des maladies et les effets qu’ont les traitements au fil du temps. Ceux qui cherchent des liens entre la génétique et les maladies essaient d’établir des antécédents familiaux détaillés documentant les santés mentale et physique de tous les parents par le sang, dans l’arbre généalogique. On utilise cette méthode pour étudier les facteurs héréditaires et la schizophrénie.

Les responsables des politiques et les législateurs utilisent les renseignements sur la santé pour faire des choix éclairés en matière de planification et de décisions quant à tous les aspects de notre système de soins de santé. Ainsi, des lois et des règlements sur la santé et la sécurité sont présentés après que des recherches et des analyses aient été effectuées dans des dossiers médicaux et autres.

Note de service ministérielle sur la silicose, 1926

Une des premières maladies industrielles à avoir été désignée en vertu de la Workmen’s Compensation Act (loi sur les accidents du travail) a été la silicose, qu’on a déclarée maladie industrielle pour fins d’indemnisation en 1926. À compter de 1928, tous les mineurs de fond devaient chaque année subir des radiographies thoraciques.


Cliquer pour un agrandissement (123ko)
Note de service ministérielle sur la silicose, 1926
Note de service de la Commission d’hygiène provinciale
Code de référence : RG 62-2-437.4
Archives publiques de l'Ontario
Certificat d’absence de maladie respiratoire, 1939 (1)
Certificat d’absence de maladie respiratoire, 1939
Dossiers de correspondance sur la silicose de la direction de l’inspection des mines
Code de référence : RG 13-21-0-5
Archives publiques de l'Ontario
Certificat d’absence de maladie respiratoire, 1939 (2)
Cliquer pour un agrandissement (226ko)
Certificat d’absence de maladie respiratoire, 1939
Dossiers de correspondance sur la silicose de la direction de l’inspection des mines
Code de référence : RG 13-21-0-5
Archives publiques de l'Ontario
Incidence of communicable diseases in Ontario, 1951-1952
Cliquer pour un agrandissement (122ko)
Fréquence des maladies transmissibles en
Ontario, 1951-1952
Tiré de : Ontario. Ministère de la Santé.
Twenty-eighth Annual Report of the
Department of Health, Ontario, Canada
(vingt-huitième rapport annuel du ministère de
la Santé),. Toronto: le ministère., 1952.
Collection de la bibliothèque des Archives
publiques de l'Ontario, Cote : Gov. Doc., He

Les assureurs utilisent des dossiers médicaux pour évaluer les réclamations; ils établissent leurs primes en fonction des statistiques compilées à partir de dossiers médicaux. Les dossiers statistiques sur la santé servent aussi aux économistes, aux planificateurs et aux analystes des politiques du domaine de la santé.

Nombre de décès d’accouchées en Ontario, 1922
Cliquer pour un agrandissement (98ko)
Nombre de décès d’accouchées en Ontario, 1922
Procès-verbal du Conseil fédéral de l’hygiène
Code de référence : RG 10-05-0-1
Archives publiques de l'Ontario

Les dossiers médicaux servent parfois à l’enseignement, permettant aux praticiens en formation d’apprendre à partir du travail d’autres personnes ou d’acquérir des connaissances sur l’histoire des professions de la santé. Les Archives détiennent une collection de dossiers historiques provenant de pharmacies de l’Ontario dont s’est servie la faculté de pharmacie de l’Université de Toronto. On y trouve des ordonnances, des livres de recettes, des almanachs médicaux et d’autres documents.

Livre de recettes de Northrop & Lyman Co., des marchands en gros de Toronto qui vendaient des médicaments brevetés [vers 1880, révisions apportées entre environ 1880 à 1911]
Livre de recettes de Northrop & Lyman Co., des marchands en gros de
Toronto qui vendaient des médicaments brevetés [vers 1880,
révisions apportées entre environ 1880 à 1911]
Collection de la faculté de pharmacie de l’Université de Toronto
Code de référence : F 4363
Archives publiques de l'Ontario

Des chercheurs comme des cinéastes et des décorateurs scéniques trouvent que les photographies des Archives publiques de l’Ontario sont une ressource précieuse pour ce qui est d’illustrer l’uniforme approprié ou l’ameublement typique d’un milieu médical, à une époque précise.

Photographie : Infirmière assise à un bureau, hôpital psychiatrique de Kingston, [vers 1900]
Infirmière assise à un bureau, hôpital psychiatrique de Kingston, [vers 1900]
Albums de photos du ministère des travaux publics
Code de référence : RG 15-82-0-1, nº 26
Archives publiques de l'Ontario, I0022032
Photographie : Hôpital militaire ontarien, Angleterre [entre 1914 et 1920]
Hôpital militaire ontarien, Angleterre, [entre 1914 et 1920]
Photographies de l’hôpital militaire de l’Ontario
Photographie noir et blanc
ode de référence : F 4386-0-0-0-2
Archives publiques de l'Ontario, I0007454