En 1815, Thompson s’établit avec sa famille à Williamstown en tant que fermier, marchand et propriétaire terrien. Une nomination en tant qu’astronome et arpenteur pour la Commission des frontières et un contrat avec l’armée britannique encouragèrent Thompson à envisager un avenir prospère.

Quand Thompson eut pris sa retraite du commerce de fourrures, il bénéficia d’un niveau de vie confortable, comme le montrent ces cuillères en argent gravées, qui avaient probablement été utilisées lors de réceptions.

Photographie : Cuillères en argent ayant appartenu à David Thompson
Cuillères en argent ayant appartenu à David Thompson
Fonds Carrie McGillivray
Code de référence : F 4502
Archives publiques de l'Ontario

Hugh McGillis et John McDonald, partenaires associés de la Compagnie du Nord-Ouest, voyagèrent avec Thompson et s’établirent ensuite dans le comté de Glengarry (Ontario). McDonald épousa Nancy Small, la sœur de Charlotte.

Portrait of Hugh McGillis (1767-1848)
Portrait of Hugh McGillis (1767-1848)
Code de référence : S358
Archives publiques de l'Ontario, I0027768
Portrait: John McDonald of Garth
John McDonald of Garth
Collection de folklore et d’histoire locale
de l’Alberta/Bibliothèque de collections
Spéciales Bruce Peel, Université de l’Alberta, 96-93-529


























Photographie : La maison Thompson Bethune, Williamstown, 1926

La maison, qui appartient maintenant à la Fiducie du patrimoine ontarien, a été désignée lieu historique national du Canada.


Cliquer pour un agrandissement (70ko)
La maison Thompson Bethune, Williamstown, 1926
Fonds Carrie McGillivray
Code de référence : F 4502
Archives publiques de l'Ontario, I0027927
Montreal Gazette, 16 octobre 1846
Cliquer pour un agrandissement (310ko)
Montreal Gazette, 16 octobre 1846

Les entreprises de Thompson ont cependant fait faillite en 1835. Il détenait plusieurs hypothèques sur des terres à Glengarry, mais les propriétaires ont manqué à leur obligation de remboursement, laissant Thompson sans le sou.

Il lutta pour faire vivre sa famille avec quelques projets d’arpentage et une tentative infructueuse pour publier ses récits.

Page extraite du manuscrit original des récits de Thompson, [vers 1846]
Cliquer pour un agrandissement (250ko)
Page extraite du manuscrit original des récits de
Thompson, [vers 1846]
Documents de David Thompson, MS. Coll. 21
Bibliothèque des livres rares Thomas Fisher,
Université de Toronto

« J’ai 73 ans demain, mais suis dans un tel dénuement que je n’ai même pas de quoi acheter une miche de pain. Puisse le Tout-Puissant prendre pitié de nous. »

Journal no 82, 29 avril 1843
Carnets et journaux de David Thompson
Code de référence : F 443-1
Archives publiques de l'Ontario

Portrait : George Simpson, gouverneur de la Terre de Rupert, 1857

Durant le conflit de la frontière de l’Orégon dans les années 1840, Thompson insista pour que le gouvernement britannique revendique la totalité du territoire de l’Orégon qu’il avait exploré, plutôt que la partie supérieure au 49e parallèle, comme le suggérait le gouvernement américain. Finalement, c’est l’argument américain qui l’emporta.

En 1843, étant désespérément à court d’argent, Thompson rencontra le gouverneur Simpson, à la tête de la Compagnie de la Baie d’Hudson, en vue de lui offrir une carte de la région de l’Orégon. Simpson refusa cette offre.


George Simpson, gouverneur de la Terre de Rupert, 1857
Code de référence :
Archives publiques de l'Ontario, I0027769
Photographie : Monument Thompson, Cimetière Mont-Royal, Montreal

En santé déclinante et déçu que l’œuvre de sa vie ne fût pas reconnue, David passa ses vieux jours avec Charlotte, en compagnie de leur fille et de leur gendre à Longueuil, près de Montréal.

Thompson mourut le 10 février 1857, peu avant son 87e anniversaire, suivi de son épouse trois mois plus tard. Le couple fut enterré dans le lopin de terre familial de son gendre Dalhousie Landell, situé dans le cimetière Mont-Royal à Montréal. Le monument fut finalement installé en 1927, sur l’initiative de la Société historique du Canada.


Monument Thompson, Cimetière Mont-Royal, Montreal
Parcs Canada, 2006