Cumberland
Photograhie : Frederick William Cumberland [vers 1867-1871]

Frederic William Cumberland est né en 1820 en Angleterre. Il a été apprenti d’un architecte (la formation acceptée à l’époque) avant de travailler au service d’architecture civile des chantiers maritimes royaux (Royal Dockyards) de l’Amirauté britannique.

Ambitieux et cherchant un meilleur avenir, il a immigré au Canada en 1847. De bonnes références, des parents influents, la croissance rapide de la province, qui avait besoin d’édifices publics, et des talents considérables d’architecte et d’homme d’affaires ont contribué à la rapidité de son succès dans son nouveau milieu.


Frederick William Cumberland [vers 1867-1871]
Négatif noir et blanc
Fonds Famille Cumberland
Code de référence : F 1132-5-0-2
Archives publiques de l'Ontario, AO6350
Storm

William George Storm west né en Angleterre en 1826 et a immigré au Canada dans son enfance. Il a été apprenti de son père, un grand constructeur et entrepreneur, puis de William Thomas, architecte reconnu de Toronto.

Aquarelle : St. James Cathedral, Toronto, [vers 1858-1860]

Il est devenu l’adjoint de Cumberland à la fin des années 1840, lorsque ce dernier travaillait sur la cathédrale St. James. Il est devenu associé du cabinet en 1852.

En 1845, William Storm, alors apprenti de son père et âgé de 18 ans, est presque mort dans un accident : un échafaudage s’est écroulé, tuant un maçon. Thomas Storm a échappé à la mort en s’agrippant au sommet du mur de brique.

Cliquer pour un agrandissement (109ko)
St. James Cathedral, Toronto, [vers 1858-1860]
Cumberland and Storm
Aquarelle
Collection J. C. B. et E. C. Horwood
Code de référence : C 11-49-0-5 (750) 2, AO 3966
Archives publiques de l'Ontario, I0005482

Photographie : Réunion de membres de la Toronto Architectural Guild à la résidence d’été d’Edmund Burke, août 1888
Cliquer pour un agrandissement (220ko)
Réunion de membres de la Toronto Architectural Guild à la résidence d’été d’Edmund Burke, août 1888
Négatif noir et blanc
Code de référence : Acc. #12983, S-17199
Archives publiques de l'Ontario, I0027943

Storm est le premier homme de la première rangée. Edmund Burke, assis au-dessus de lui, a repris son cabinet à son décès et a hérité des dessins d’Osgoode Hall.

La Firme

Cumberland et Storm se complétaient. Cumberland dirigeait le cabinet, planifiait et organisait. Il rencontrait les clients et aimait superviser les projets.

Photographie : Construction du University College, Toronto, 1857

Cliquer pour un agrandissement (89ko)
Construction du University College, Toronto, 1857
Photographe inconnu
Fonds William H. Hammond
Diapositive sur verre
Code de référence : F 4436-0-0-0-9
Archives publiques de l'Ontario, I0021812

Il n’y a aucune photographie connue des travaux de construction des années 1850 à Osgoode Hall. Le chantier du University College, projet que Cumberland et Storm réalisaient en même temps, n’était probablement pas très différent. On voyait vraisemblablement Cumberland régulièrement sur place, supervisant les progrès des travaux.   

En février 1852, lorsque Storm s’est joint à Cumberland, ils ont convenu que ce dernier recevrait trois cinquièmes des profits, avec un minimum garanti de 350 livres pour Storm.

Storm était l’homme du détail : il était méthodique et bénéficiait de l’expérience pratique de la construction acquise sous la supervision de son père. Storm était aussi l’artiste de l’équipe : il a produit un grand nombre des admirables dessins du cabinet.

Dessin : Osgoode Hall, bibliothèque : perspective intérieure [vers 1857-1859]
Osgoode Hall, bibliothèque : perspective intérieure [vers 1857-1859]
Cumberland and Storm, Frederic William Cumberland, William G. Storm
Dessin
Collection J. C. B. et E. C. Horwood
Code de référence : C 11-102-0-6,(747)2
Archives publiques de l'Ontario, I0005480

La contribution créative de chaque homme à l’équipe fait l’objet d’un débat. Si Storm maniait la plume et le pinceau, était-il aussi le concepteur de ce cabinet prolifique? On admet généralement que Cumberland concevait de façon générale les plans et que Storm s’occupait des détails.

Atrium keystone, [ca. 1855-1859] - 1

Ces clés de voûte de l’atrium de l’édifice, qui représentent les arts et métiers, incarnent l’essence du cabinet : le talent artistique de Storm et le raisonnement de Cumberland.

Ce dernier croyait fermement que la science, l’art et le commerce étaient reliés et constituaient le fondement ou les « clés de voûte » du monde victorien.


Cliquer pour un agrandissement (101ko)
Clé de voûte de l'atrium [vers 1855-1859]
Cumberland and Storm
Collection J. C. B. et E. C. Horwood
Code de référence : C 11-101(751)12
Archives publiques de l'Ontario















Clé de voûte de l'atrium, [vers 1855-1859] - 2
Clé de voûte de l'atrium, [vers 1855-1859]
Cumberland and Storm
Collection J. C. B. et E. C. Horwood
Code de référence : C 11-101(751)14
Archives publiques de l'Ontario
Clé de voûte de l'atrium, [vers 1855-1859] - 4
Clé de voûte de l'atrium, [vers 1855-1859]
Cumberland and Storm
Collection J. C. B. et E. C. Horwood
Code de référence : C 11-101(751)6
Archives publiques de l'Ontario
Photographie : Clé de voûte de l'atrium, Osgoode Hall
Clé de voûte de l'atrium, Osgoode Hall
Barreau du Haut-Canada
Photographie : Clé de voûte de l'atrium, Osgoode Hall
Clé de voûte de l'atrium, Osgoode Hall
Barreau du Haut-Canada

Dans le cas d’Osgoode Hall, toutefois, un auteur suggère que la participation de Storm a pu être plus considérable. Une lettre d’un des fils de Cumberland adressée au Toronto World le 26 février 1886, quelques années après le décès de l'architecte, indique que la conception du University College, qui remontait à 1856, était la dernière de son père.

On sait aussi que bien que Cumberland and Storm ait continué de figurer à titre de cabinet dans les répertoires jusqu’à au moins 1866, Cumberland s’intéressait depuis longtemps à d’autres projets. Le plus important était son travail au sein de la Northern Railway Company, d’abord à titre d’ingénieur en chef en 1852, puis de directeur général à compter de 1859.

Malgré sa contribution apparemment secondaire aux conceptions du cabinet, Storm n’était pas dépourvu de talents en architecture. Après la fin de la collaboration, il a surtout travaillé seul, principalement d’abord à des ajouts et à des modifications de bâtiments existants, puis il a entrepris des projets de conception à part entière qui sont dignes d’éloges. Il est devenu le premier président de l’Ontario Association of Architects en 1889.

Jacques and Hay était le sous-traitant chargé de la charpenterie, de la menuiserie, du forgeage, de la fonderie et de la plomberie. Thomas Storm, père de Storm, avait soumissionné les travaux, mais avait perdu : sa soumission dépassait de 1 444 livres celle de J&H (7 278 livres). Globe, Globe, 30 juin 1857

Photographie : Façade d’Osgoode Hall

Façade d’Osgoode Hal
Barreau du Haut-Canada