L'évolution des transports et leur impact - Chalets, camps et parcs urbains - bannière

Table des matières


Les régions d'oignées devenant plus accessibles, plus de gens, qui voulaient s’échapper de la vie trépidante et de la pollution des ville, construisirent des chalets au bord de l’eau. Certaines de ces habitations étaient de majestueuses résidences secondaires, comme le chalet Brackens conçu pour l’honorable C.R. Breckinbridge à Muskoka, mais d’autres étaient de simples cabanes assorties d’une remise à bateau et d’un hamac.
Façades nord et sud du chalet « The Brackens » de l’honorable C. R. Breckinbridge. Lac Rosseau, Muskoka 21 octobre 1904

Cliquer pour un agrandissement (63ko)
Façades nord et sud du chalet « The Brackens »
de l’honorable C. R. Breckinbridge. Lac Rosseau, Muskoka
21 octobre 1904
Burke and Horwood
Collection J.C.B et E.C. Horwood
Code de référence : C 11-1091(876a)
Archives publiques de l'Ontario, I0026637

Photographie : Chalet et remise à bateau au bord de l’eau [région de Kingston], [vers 1905]

Cliquer pour un agrandissement (111ko)
Chalet et remise à bateau au bord de l’eau
[région de Kingston], [vers 1905]
Marsden Kemp
Fonds Marsden Kemp
Code de référence : C 130-2-0-0-37
Archives publiques de l'Ontario, I0003905

Photographie : Deux hommes et deux femmes sur un promontoire rocheux au lac Charleston, [vers 1919]

Cliquer pour un agrandissement (159ko)
Deux hommes et deux femmes sur un promontoire
rocheux au lac Charleston, [vers 1919]
Marsden Kemp
Fonds Marsden Kemp
Code de référence : C 130-2-0-0-108
Archives publiques de l'Ontario, I0013677

Photographie : Déjeuner pour deux, [1923]

Cliquer pour un agrandissement (141ko)
Déjeuner pour deux.
Ce tamia vient déguster le thé de l’après-midi avec cette propriétaire de chalet à Muskoka.
À son avis, le beurre d’arachides est aussi bon pour les tamias que pour les humains, [1923]
John Boyd
Fonds John Boyd
Code de référence : C 7-3, 18323
Archives publiques de l'Ontario, I0026610

Le canot, la pêche et la randonnée pédestre étaient des activités très prisées.

Photographie : Deux femmes dans un canot, [1903]

Cliquer pour un agrandissement (205ko)
Deux femmes dans un canot, [1903]
John Boyd
Fonds John Boyd
Code de référence : C 7-2-0-2-81
Archives publiques de l'Ontario, I0003812


L’avènement de l’industrie automobile dans les années 1920 facilita beaucoup l’accès à la campagne et aux chalets. Les nouvelles lois du travail permirent aux gens d'avoir plus de congé et l’automobile devint plus abordable pour les familles. Grâce à l’automobile, à l’expansion du réseau routier et aux revenus plus élevés, le tourisme n’était plus à la portée de la classe moyenne supérieure seulement.

Photographie : Bureau, camp de tourisme, Midland, [vers 1915]

Cliquer pour un agrandissement (298ko)
Bureau, camp de tourisme, Midland, [vers 1915]
Ministère de l’Éducation
Photographie noir et blanc
Code de référence : RG 2-71, COM-14
Archives publiques de l'Ontario, I0004113

Les campeurs pouvaient planter leur tente et utiliser la cuisine offrant du bois et l’eau courante.
Photographie : Le premier camp de tourisme automobile de Toronto à la rivière Humber, Toronto, 1922

Cliquer pour un agrandissement (80ko)
Le premier camp de tourisme automobile de
Toronto à la rivière Humber, Toronto, 1922
John Boyd
Fonds John Boyd
Code de référence : C 7-3, 17644a
Archives publiques de l'Ontario, I0003627

Photographie : Touristes américains, Midland, [vers 1930]

Cliquer pour un agrandissement (ko)
Touristes américains, Midland, [vers 1930]
Ministère de l’Éducation
Code de référence : RG 2-71, COM-24
Archives publiques de l'Ontario, I0012391


Le plein air captivait tout le monde. Étant donné que le transport était plus facile, les parents envoyèrent leurs enfants dans les camps d’été pour profiter du grand air et des aventures dans la nature.

Photographie : L’été au Camp Wabi Kon, Temagami, [entre 1910 et 1930]

Cliquer pour un agrandissement (ko) 
L’été au Camp Wabi Kon, Temagami, [entre 1910 et 1930]
Ministère de l’Éducation
Code de référence : RG 2-71, CNT-25
Archives publiques de l'Ontario, I0012371

Il y avait aussi des attractions touristiques et des possibilités de loisir à proximité. Les villes créèrent des parcs et des pavillons. Les Torontois pouvaient faire de courtes excursions en calèche ou en tramway jusqu’à Lake Shore et High Park.

Cliquer pour un agrandissement (85ko)
Motocyclistes et sidecar, High Park, Toronto, 1904
John Boyd
Fonds John Boyd
Code de référence : C 7-3, 0798
Archives publiques de l'Ontario, I0003305

Photographie : Motocyclistes et sidecar, High Park, Toronto, 1904

Les enfants, les adultes et les familles jouissaient de leurs loisirs en se détendant sur la plage Sunnyside à Toronto ou la plage Burlington à Hamilton.

Photographie : Plage Sunnyside, Toronto, juillet 1924

Cliquer pour un agrandissement (418ko)
Plage Sunnyside, Toronto, juillet, 1924
Melvin O. Hammond
Fonds M. O. Hammond
Code de référence : F 1075-13, H 851
Archives publiques de l'Ontario, I0001319