L'Ontario en évolution : Guide des limites, des noms et des administrations régionales de l'Ontario
 

Premiers districts et comtés 1788-1899


En 1788, le gouvernement de la Province de Québec et les entités qui l'ont suivi (Haut-Canada, Province du Canada et Ontario) ont commencé à créer des districts et des comtés pour combler les besoins administratifs au niveau local.

Districts


Les districts étaient la base de l'administration et des tribunaux locaux. Les premiers districts, créés en 1788, étaient les suivants :

Map of Ontario Districts - 1788
Cliquer pour un agrandissement (58ko)

Province de l'Ontario, 1788
  • Hesse (renommé Western (Ouest) in 1792) comprenait les régions du lac Érié et de Windsor. (Sud-ouest de l'Ontario).

  • Nassau (renommé Home en 1792) comprenait les régions de l'ouest du lac Ontario et du Niagara. (Centre-Sud de l'Ontario).

  • Mecklenburg (renommé Midland en 1792) comprenait la région de l'est du lac Ontario.

  • Lunenburg (renommé Eastern (Est)en 1792) comprenait la région frontalière avec le Québec et la région du Saint-Laurent. (Est de l'Ontario).

Comtés


Le Haut-Canada a créé les premiers comtés en 1792 aux fins d'administration des élections et de la milice. Ceux-ci ont servi de base à l'arpentage et à la création des cantons, de même qu'à l'enregistrement foncier. Les comtés faisaient partie des districts.

 Map of Ontario Counties, 1792
Cliquer pour un agrandissement (49ko)

Province de l'Ontario, 1792

À mesure que la population a augmenté, les districts originaux ont été renommés, agrandis et divisés. La Province du Canada a mis en place des conseils de district en 1841 aux fins d'administration municipale.

Lorsque les districts ont été abolis en 1849, les administrations de comté ont assumé les responsabilités des administrations de district. Cependant, la construction des nouveaux palais de justice et bureaux administratifs des comtés a pris du temps. Par conséquent, le transfert des fonctions judiciaires et administratives a pris plusieurs années et variait pour chaque comté. De plus, certains comtés ont été « unifiés » à des fins administratives pour de brèves périodes.

En 1869, le gouvernement de l'Ontario a créé le district de Muskoka. Contrairement aux premiers districts, ce district ne comportait pas d'administration centralisée et n'existait que pour la prestation des services judiciaires et administratifs.

La création des nouveaux comtés et des cantons au sein de ceux-ci a été complétée en 1899.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les districts et comtés


Cliquez ici pour consulter un tableau comportant une liste des districts d'avant 1850 (Cette page est disponible en anglais seulement, de leur année de création et des comtés qu'ils comprenaient).

Cliquez ici pour consulter un tableau comportant une liste des comtés, (Cette page est disponible en anglais seulement, de leur année de création et des comtés qu'ils comprenaient) de leur année de création, des comtés dont ils ont été séparés et des districts d'avant 1850 dont ils faisaient partie.

En 1953, des municipalités régionales ont commencé à remplacer certains comtés. Cliquez ici pour obtenir de l'information à ce sujet.

Cliquez sur l'une des dates ci-dessous pour consulter des cartes présentant l'évolution du système de districts et de comtés de 1788 à 1899.

Si vous effectuez des recherches sur les documents concernant les premiers districts et comtés du Sud de l'Ontario, prenez note de ce qui suit :

  • Nombre des limites d'avant 1830 fluctuaient beaucoup, surtout lorsque des terres de la Couronne non arpentées et des terres des autochtones étaient concernées. À mesure que les tendances du peuplement évoluaient, de nombreux cantons arpentés ont été transférés d'un comté et d'un district à l'autre.

  • Certains documents administratifs créés par les administrations de district, comme les registres de mariage, comprennent des renseignements postérieurs à 1849. D'autres, comme les dossiers de succession, sont classés selon le comté. De plus, les documents d'un comté donné peuvent comprendre des documents du comté le précédant.

  • Les limites et la superficie d'un grand nombre de comtés ont drastiquement changé au fil du temps. Par exemple, deux des comtés constitués en 1792, Ontario et Suffolk, avaient cessé d'exister à la fin du XVIIIe siècle. En 1792, le comté de Lincoln se composait de quatre circonscriptions électorales isolées. En 1798, le comté de Kent ne comprenait que le canton de Raleigh d'aujourd'hui, mais en 1834, il avait les mêmes limites qu'il a de nos jours et comprenait tout le comté de Lambton. La circonscription Ouest du comté de York a été divisée une fois en 1816 pour former le district de Gore (plus tard les comtés de Halton, de Wentworth, de Waterloo et de Wellington) et encore une fois en 1851 pour former le comté de Peel.

  • Les comtés, districts et cantons dans différentes régions de la province pouvaient avoir le même nom. Par exemple, le comté de Victoria était différent de l'ancien district de Victoria. De plus, le premier comté d'Ontario (composé d'îles sur le fleuve Saint-Laurent) n'était pas le même que le deuxième comté d'Ontario (à l'est du comté de Yorko).

  • Les districts judiciaires de l'Ontario n'ont pas toujours les mêmes limites que les districts et comtés administratifs du même nom. Par exemple, bien que les comtés de Lincoln et de Welland aient fusionné pour former la municipalité régionale de Niagara, leurs tribunaux distincts ont continué d'exister sous le nom de districts judiciaires de Niagara Nord (Lincoln) et de Niagara Sud (Welland). Jusqu'en mai 1980, le district judiciaire de York comprenait toujours le comté original de York, s'étendant du lac Ontario jusqu'au lac Simcoe, malgré que le tiers du comté (au sud) soit devenu la Municipalité de la Communauté urbaine de Toronto en 1953 et le reste du territoire soit devenu la municipalité régionale de York en janvier 1971.

[Retour au haut de la page]