Dear Sadie – Love, Lives & Remembrance from Ontario’s First World War - Page Banner

La fin de la guerre de Harry



« Nos âmes sont immortelles et si mon corps devait trouver la mort là-bas, mon amie, s’il te plaît n’oublie pas que mon âme toujours vivante t’accompagnera, et que je souhaite et prie que tu trouves le bonheur... Tu peux te réjouir de savoir que je n’étais pas apeuré et que, jusqu’à la toute fin, je n’ai aimé que toi. »

Harry, le 4 août 1916

Lettre de Harry Mason à Sadie Arbuckle, le 4 août 1916
Cliquer pour un agrandissement

Lettre de Harry Mason à Sadie Arbuckle,
le 4 août 1916
Fonds Sadie Arbuckle
Code de référence : F 848
Archives publiques de l'Ontario, I0070867

Le 22 avril 1917, Harry écrit une dernière lettre à Sadie. Il y décrit les répercussions de la guerre sur son existence, et il est évident que son point de vue a complètement changé. Harry n’est plus le jeune soldat qui partait combattre avec entrain. L’homme a vu la guerre au sol et du haut du ciel, et il ne ressent plus la passion.

Lettre de Harry Mason à Sadie Arbuckle, le 22 avril 1917
Cliquer pour un agrandissement

Lettre de Harry Mason à Sadie Arbuckle,
le 22 avril 1917
Fonds Sadie Arbuckle
Code de référence : F 848
Archives publiques de l'Ontario, I0071634

« C’est exténuant, ma chérie, et je suis fatigué... À quoi sert-il, Sadie, cet horrible massacre? L’horreur est assurément assez grande pour que le monde se rende compte de sa futilité... Il y a là des trous d’obus et des cratères (des cratères de mines terrestres) remplis de sang, et cela me rend malade. Ma chérie, tout cela m’épuise, cette terreur incessante... »

Harry, le 22 avril 1917


graphic of speaker

Cliquez ci-dessous pour entendre une portion de la lettre ci-dessus


Lettre de Harry Mason à Sadie Arbuckle, le 22 avril 1917
Cliquer pour un agrandissement

Lettre de Harry Mason à Sadie Arbuckle, le 22 avril 1917
Fonds Sadie Arbuckle
Code de référence : F 848
Archives publiques de l'Ontario, I0071636
Lettre de Harry Mason à Sadie Arbuckle, le 22 avril 1917
Cliquer pour un agrandissement

Lettre de Harry Mason à Sadie Arbuckle, le 22 avril 1917
Fonds Sadie Arbuckle
Code de référence : F 848
Archives publiques de l'Ontario, I0071635




Le lieutenant Harry Mason est mort au combat le 28 avril 1917. Son avion a été abattu dans le ciel d’Arras, en France. Son pilote et lui ont été tués sur le coup.

Mademoiselle Sadie Arbuckle,
Toronto, Ontario
Chère mademoiselle,
Nous avons reçu un télégramme d’Ottawa nous annonçant que Harry a été tué au combat le 28 avril dernier. Harry nous parlait souvent de vous et nous avons cru bon de vous informer de sa mort. Nous en saurons sans doute plus sur les circonstances de sa disparition dans une semaine ou deux et nous vous transmettrons des détails si vous le souhaitez. Nous ressentons tous une vive douleur et, sachant que vous comptiez beaucoup pour Harry, nous vous prions d’accepter notre sympathie la plus profonde. Veuillez agréer l’expression de nos sentiments les plus sincères,

A. Ruby Mason
Le 5 mai 1917



Carte postale de Jack Wulff informant Sadie de la mort de Harry Mason, [1917]
Cliquer pour un agrandissement

Carte postale de Jack Wulff informant Sadie de la mort de Harry Mason, [1917]
Fonds Sadie Arbuckle
Code de référence : F 848
Archives publiques de l'Ontario, I0071639
Carte postale de Jack Wulff informant Sadie de la mort de Harry Mason, [1917]
Cliquer pour un agrandissement

Carte postale de Jack Wulff informant Sadie de la mort de Harry Mason, [1917]
Fonds Sadie Arbuckle
Code de référence : F 848
Archives publiques de l'Ontario, I0071640

Sadie ignorait encore le décès de Harry lorsqu’elle lui envoya sa dernière lettre. Elle y tente une dernière fois de proposer de l’aide à un homme devant faire face à des épreuves qu’elle sait ne pouvoir comprendre.


« Harry, de quoi as-tu besoin? Es-tu à court de chaussettes? Tu m’as dit que tu ne manquais de rien, mais peut-être tout est-il usé maintenant? N’hésite pas et dis-moi s’il te manque autre chose – n’importe quelle douceur. Si tu étais dans les tranchées, je saurais quoi t’envoyer. Maintenant, j’ignore comment on te traite ou ce qu’on te donne à manger. S’il te plaît, écris-moi et demande-moi. »

Sadie, le 7 mai 1917


graphic of speaker

Cliquez ci-dessous pour entendre une portion de la lettre ci-dessus



Le commandant du 67e Bataillon écrit à la famille de Harry pour lui exprimer sa sympathie et louanger leur fils.

M. W.E. Mason, Canton, Ontario
Cher Monsieur Mason,

Je me permets de vous exprimer ma sympathie la plus sincère face à la disparition de votre fils, si vaillant pendant son service actif et attaché au Royal Flying Corps. Au sein du Bataillon, votre fils a acquis une réputation solide en tant qu’excellent officier, efficace dans son travail et toujours soucieux du meilleur intérêt des hommes qui combattaient avec lui. En raison de la qualité de son travail auprès de moi, j’ai demandé qu’on lui décerne la Croix militaire, et ce n’est que par son transfert au Flying Corps que je n’ai pu l’obtenir, votre fils ayant quitté la Division. Je souhaite vous faire parvenir une copie de ma recommandation, dont la lecture vous montrera à quel point votre fils était estimé.

Malgré votre triste deuil, vous pouvez éprouver une véritable fierté à l’égard de votre fils, un brave officier qui a consenti au sacrifice suprême en livrant bataille pour une juste cause au bénéfice de son roi et de son pays.
Sincèrement vôtre,

Lorne Ross
Lieutenant-colonel commandant le 67e Bataillon des pionniers canadiens
Le 3 juin 1917


graphic of speaker

Cliquez ci-dessous pour entendre une portion de la lettre ci-dessust


Sadie a poursuivi la correspondance avec la famille de Harry, mais seules les lettres des Mason ont été conservées. Ces lettres expriment une affection profonde pour Sadie, et le père de Harry les signe en écrivant « Papa » [Dad]. Ces archives ne contiennent pas la réponse de Sadie au décès de Harry.

Lettre du père de Harry Mason, William E. Mason, à Sadie Arbuckle, [vers 1917-1918]
Cliquer pour un agrandissement

Lettre du père de Harry Mason, William E. Mason, à Sadie Arbuckle, [vers 1917-1918]
Fonds Sadie Arbuckle
Code de référence : F 848
Archives publiques de l'Ontario, I0071691



La Grande Guerre a pris fin le 11 novembre 1918; 66 573 Canadiens y ont trouvé la mort et 138 166 autres en sont revenus blessés.

Harry Mason n’était qu’un soldat parmi d’autres, mais sa correspondance avec Saddie nous rappelle que chacun des soldats canadiens morts au combat avait son histoire, tissée d’amour, d’espoirs et de rêves. Les familles et les amis qui leur ont survécu ont dû continuer sans eux et adapter leurs plans pour composer avec la dure réalité d’une perte irréparable.

La lecture de la correspondance entre Harry et Sadie nous aide à nous souvenir de l’humanité des participants à une guerre inhumaine. Il devient plus facile, en lisant ces lettres, de nous mettre à la place des soldats ou à celle de leurs proches restés au pays. Jamais ne devons-nous oublier ceux qui ont quitté l’Ontario pour prendre part à la Première Guerre mondiale. L’histoire de Harry et Sadie nous le rappelle.