En 1973, Daniel Hill a démissionné de son emploi de 34 000 $ par année comme président de la Commission ontarienne des droits de la personne et a créé la première société d’experts-conseils en matière de droits de la personne au Canada. Il a nommé la société Daniel G. Hill & Associates, et la dirigeait à partir de la chambre à coucher de son fils Dan Hill, qui avait quitté la maison en 1971 à l’âge de 17 ans pour devenir un auteur compositeur interprète et artiste du disque.

Daniel Hill conseillait différents groupes et organismes, notamment l’Université de Toronto, la Commission des droits de la personne de la Nouvelle-Écosse, le Toronto Star et la cité de Toronto, pour n’en nommer que quelques uns. Plus tard, le procureur général de l’Ontario a embauché sa société pour rédiger un important rapport sur les groupes de développement spirituel, les cultes et les sectes en Ontario.

Pendant cette période (1973 – 1984), Daniel Hill a également fondé la Ontario Black History Society, a rédigé et publié son livre The Freedom Seekers: Blacks in Early Canada et a organisé une importante exposition sur l’histoire des Noirs en Ontario au marché St. Lawrence.

J’ai quitté la Commission ontarienne des droits de la personne après onze ans et demi de loyaux services (les deux dernières années à titre de président, a indiqué le Dr Hill.

Il est temps de faire autre chose. Je suis resté à ce poste plus longtemps que je n’avais pensé le faire.

Les lois en matière de droits de la personne en Ontario sont les meilleures au pays. Notre province a été la première à donner à sa commission des pouvoirs établis en vertu de lois.

Ce fut un travail gratifiant, mais j’ai besoin d’un changement. Changement, changement, changement, les êtres humains ont besoin de changement.


Traductiond'extrait d’un article du from the
Ottawa Citizen intitulé “Human
rights expert own boss”, février 1974
Fonds Daniel G. Hill
Code de référence : F 2130-8-0-3
Archives publiques de l'Ontario
Re-publié avec la permission de
Sun Media Corporation

 

Le communiqué de presse ci-dessous a été publié par le ministère du Travail de l’Ontario le 10 septembre 1973 afin d’annoncer la démission de Daniel Hill de la Commission ontarienne des droits de la personne.

Communiqué de presse du Ministére de travail de l'Ontario, "Daniel Hill, Chairman,
Ontario Human Rights Commission to Resign to
Return to Teaching”, 10 septembre 1973
Fonds Daniel G. Hill
Code de référence : F 2130-8-0-3
Archives publiques de l'Ontario

His Own Boss

Le Dr Daniel G. Hill est le premier « expert-conseil en droits de la personne » au Canada.

L’ancien directeur de la CODP demande maintenant rémunération pour donner des conseils alors qu’auparavant c’était l’Ontario qui le payait pour la prestation gratuite de ces services.

Le Dr Hill a quitté son poste de 34 000 $ par année à la fonction publique l’an dernier et a ouvert le mois dernier une nouvelle entreprise, Daniel G. Hill & Associates.

Le sociologue de 50 ans ne semble pas croire qu’il y a quelque chose de bizarre de faire des relations humaines, un travail habituellement réservé aux gouvernements et aux groupes de citoyens inquiets bénévoles, une entreprise lucrative.

C’est l’ère de la spécialisation et des experts-conseils, a répondu M. Hill.

Lorsqu’un organisme du gouvernement ou une entreprise privée a besoin d’un expert pour effectuer une tâche particulière, il embauche un expert-conseil. Il y a des experts conseils en ingénierie, en gestion, dans toutes sortes de domaines. Pourquoi pas dans le domaine des relations humaines ?

Je suis le premier au Canada, mais il y en a plusieurs aux États-Unis et ils font du bon travail et de bonnes affaires.

Extrait d’un article du from the Ottawa Citizen intitulé 
“Human rights expert own boss”, février 1974
Fonds Daniel G. Hill
Code de référence : F 2130-8-0-3
Archives publiques de l'Ontario
Re-publié avec la permission de
Sun Media Corporation

Clipping from the Ottawa Citizen, Human rights expert own boss, February 1974
Click to see a larger image (316K)
Coupure du The Ottawa Citizen, “Human rights expert own boss”, février 1974
Fonds Daniel G. Hill
Code de référence : F 2130-8-0-3
Archives publiques de l'Ontario
Re-publié avec la permission de Sun Media Corporation

Cults, Sects and Mind Development Groups

En 1978, le Procureur général de l’Ontario a nommé Daniel Hill à faire une étude majeure des habitudes de cultes et sectes religieux et de groupes pour développer l’esprit. Il a présenté son rapport en 1980, qui attirait l’attention du publique et les médias. La coupure du Toronto Star avec la manchette « Cult Study Brings Dan Hill Senior Back to Centre Stage » est une référence espiègle à deux faits ; que Daniel Hill se trouvait de nouveau au sein d’un problème publique important; et que son file Dan Hill était un chanteur-compositeur populaire. 

Clipping from the Toronto Star, Cult study brings Dan Hill Senior back to centre-stage, October 28, 1978
Click to see a larger image (240K)
Clipping from the Toronto Star,
"Cult study brings Dan Hill Senior back to centre-stage", October 28, 1978
Daniel G. Hill fonds
Reference Code: F 2130-8-0-3
Archives of Ontario
Used with the permission of the Toronto Star Archives

La page complète du Toronto Staravec des articles sur l’étude des cultes montre la signifiance du sujet. Plusieurs Ontariens demandaient que le gouvernement de l’Ontario prenne des mesures pour empêcher les cultes et les sectes de recruter et d’endoctriner agressivement la jeunesse. Dans son rapport, Daniel Hill a conclu que les cultes et les sectes avaient les mêmes droits que les autres institutions religieuses, mais le procureur général devrait poursuivre n’importe quel groupe s’il ne respecte pas les lois canadiennes.

Clipping from the Toronto Star, Infiltrators spied on us - cult prober, June 17, 1980 - Page 1
Click to see a larger image (395K)

"Cult study brings Dan Hill Senior back to centre-stage", 28 octobre 1978
Fonds Daniel G. Hill
Code de référence : F 2130-8-0-3
Archives publiques de l'Ontario
Utilisé avec la permission des Archives du Toronto Star

Clipping from the Toronto Star, Infiltrators spied on us - cult prober, June 17, 1980 - Page 2
Click to see a larger image (267K)
Coupure du Toronto Star
"Infiltrators spied on us - cult prober", 17 juin 1980
Daniel G. Hill fonds
Code de référence : F 2130-8-0-4
Archives publiques de l'Ontario, I0028269
Utilisé avec la permission des Archives du Toronto Star
Donna et Daniel Hill ont tous les deux donné un discours lorsqu’ils ont reçu un prix pour services exceptionnels à l’humanité présenté par le Congrès du travail du Canada en mai 1984. Le discours prononScé par Donna Hill lorsqu’elle a accepté le prix est reproduit ici.

Cliquer pour lire le discours entier, Discours de Donna Hill acceptant le prix du Congrès du travail du Canada pour services exceptionnels à l'humanité,
30 mai 1984 Fonds
Daniel G. Hill
Code de référence : F 2130-8-0-8
Archives publiques de l'Ontario