tml La guerre de 1812 : Lieux importants - bannière

Table des matières


La plupart des champs de bataille du Haut-Canada sont signalés à tout le moins par une plaque ou un monument historique. Lorsqu’il se trouve sur les lieux un parc ou une installation de guerre restaurée, ce fait est souligné dans la description ci-dessous.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 


Amherstburg

Petite ville du Haut-Canada sur la rivière Détroit, à l’entrée du lac Érié. C’était l’emplacement de la principale base et chantier navals des Britanniques sur le lac Érié. Une réplique du bâtiment amiral britannique lors de la bataille du lac Érié, le HMS Detroit, est exposée à Amherstburg.

[ Haut de la page ]


Ancaster

Petite collectivité du Haut-Canada, à l’extrémité occidentale du lac Ontario, qui fait maintenant partie de la Cité de Hamilton. C’est là qu’ont eu lieu les procès pour trahison tenus au cours de l’été de 1814; 15 hommes y ont été condamnés à mort pour collaboration avec les États-Unis, et huit ont été exécutés.

[ Haut de la page ]


Bas-Canada

En 1791, la province de Québec fut divisée en deux colonies, le Bas-Canada à l'est et le Haut-Canada à l'ouest . Les deux colonies furent réunies em 1841 pour former la province du Canada-Uni; elle furent séparées de nouveau en 1867, la partie est devenant la province de Québec.

[ Haut de la page ]


Beaver Dams

Petite collectivité du Haut-Canada, qui fait maintenant partie de la Cité de St. Catharines. En 1813, une bataille s’y est déroulée, avec capture d’un détachement américain. Laura Secord avait pu avertir les forces britanniques de l’avance des Américains.

[ Haut de la page ]


Blackrock

Petit village de l’État de New-York, immédiatement au nord de Buffalo, qui a été incendié en 1814, en représailles pour la destruction de Niagara.

[ Haut de la page ]


Blandensburg

Village voisin de la capitale américaine de Washington, qui fut le site d’une bataille entre les forces britanniques et américaines. La défaite des Américains a entraîné la destruction partielle de Washington, en représailles pour la destruction de York, l’année précédente.

[ Haut de la page ]


Buffalo

Ville de l’État de New-York, sur la Niagara, à l’entrée du lac Érié, qui a été incendiée en 1814, en représailles à la destruction de Niagara.

[ Haut de la page ]


Burlington

Ville du Haut-Canada, à l’extrémité occidentale du lac Ontario. Après la défaite du fort George au printemps de 1813, les forces britanniques de Niagara ont aménagé des ouvrages défensifs. Cette position fut maintenue, même après la reconquête de la région du Niagara vers la fin de l’année.

[ Haut de la page ]


Le canal Rideau

Réseau de canaux qui s’étendent depuis le Saint-Laurent à proximité de Kingston jusqu’à l’actuelle ville d’Ottawa. Le réseau a été aménagé au cours de la décennie qui a suivi la guerre afin de présenter une route plus sécuritaire pour l’acheminement des approvisionnements vers le Haut-Canada. Le canal fait maintenant partie d’un lieu historique national; voir le site Web, à : http://www.pc.gc.ca/lhn-nhs/on/rideau/default.asp

[ Haut de la page ]


Châteauguay

Emplacement, dans le Bas-Canada, d’une bataille de 1813 qui a mené à la retraite d’une armée américaine aux portes de Montréal.

[ Haut de la page ]


Chippewa

Petite collectivité du Haut-Canada sur la Niagara et emplacement d’un petit fort britannique, là où débouche la rivière Welland. La bataille de Chippewa a eu lieu immédiatement au sud. Un parc, aménagé sur le champ de bataille, est ouvert aux visiteurs.

[ Haut de la page ]


Crysler’s Farm

Lieu d’une bataille qui a eu lieu en 1813 sur la rive nord du Saint-Laurent, entre Gananoque et Cornwall. Le champ de bataille a été inondé dans les années 1950, au cours de l’aménagement de la voie maritime du Saint-Laurent. Le monument a été déménagé sur un terrain plus élevé à l’époque.

[ Haut de la page ]


Cooks Mills

Emplacement de la région de Niagara qui a vu se dérouler en 1814 une bataille qui a clos les hostilités dans la région.

[ Haut de la page ]


Cornwall

Ville du Haut-Canada sur le Saint-Laurent, à proximité de la frontière du Bas-Canada (le Québec). Ce fut le lieu de départ pour l’acheminement des approvisionnements vers le reste du Haut-Canada pendant la guerre de 1812.

[ Haut de la page ]


District de Niagara

Partie du Haut-Canada borné à l’est par la Niagara, au nord par le lac Ontario et au sud par le lac Érié. Ce fut un des champs de bataille principaux de la guerre de 1812.

[ Haut de la page ]


District de l'Ouest

Partie du Haut-Canada bornée par la rivière Détroit, le lac et la rivière St. Clair à l’ouest, le lac Érié au sud et le lac Huron au nord. La région a été la scène de nombreuses batailles au cours de la guerre.

[ Haut de la page ]


Fort Dearborn

Fort américain du territoire de l’Illinois, aujourd’hui Chicago. Le fort fut détruit par les Premières Nations en 1812.

[ Haut de la page ]


Fort Détroit

Poste militaire américain sur la Détroit, au confluent du lac St. Clair. De grandes dimensions, le fort est tombé aux mains des Britanniques dès le début de la guerre. Il devait être repris par les États-Unis en 1813 et servir de base à l’invasion de la partie occidentale du Haut-Canada par le général Harrison la même année. Le fort a été le quartier général de diverses expéditions américaines dans le district occidental en 1814 visant à détruire les provisions et à faire prisonnier des officies de milice haut-canadiens.

[ Haut de la page ]


Fort Érie

Petit poste militaire britannique établi à l’extrémité sud de la Niagara, à l’entrée du lac Érié. Capturé par les forces américaines en 1813 et 1814, il a été la scène d’une bataille importante en août 1814. Lorsque les Américains ont de nouveau évacué la zone en novembre 1814, le fort a été rasé par une explosion. Le site a été restauré et est ouvert aux visiteurs; voir le site Web, à : http://www.niagaraparks.com/heritage/forterie.php

[ Haut de la page ]


Fort George

Poste militaire britannique sur l’emplacement de la ville de Niagara. Il fut capturé par les forces américaines en 1813 mais évacué à la fin de l’année. Le site a été restauré et il est ouvert aux visiteurs; voir le site Web, à : http://www.pc.gc.ca/lhn-nhs/on/fortgeorge/index_f.asp

[ Haut de la page ]


Fort Malden

Poste militaire britannique sur l’emplacement de la ville d’Amherstburg, sur la Détroit, confluent du lac Érié. Ce poste protégeait la base et le chantier navals de la ville. Il servait de base à Brock lorsqu’il a capturé Détroit en 1812. L’année suivante, il tombait aux mains des forces américaines et devait rester occuper jusqu’après la signature du traité de paix, en 1814. Le site a été restauré et il est ouvert aux visiteurs; voir le site Web, à : http://www.pc.gc.ca/lhn-nhs/on/malden/index_f.asp

[ Haut de la page ]


Fort Meigs

Fort américain sur la Maumee, dans le territoire de l’Ohio. Le général Proctor avait tenté de capturer ou de détruite le fort en 1813 pour éviter qu’il serve de base des opérations contre Détroit. L’attaque fut repoussée. Le site a été restauré et il est ouvert aux visiteurs; voir le site Web, à : http://www.ohiohistory.org/places/ftmeigs/

[ Haut de la page ]


Fort Michilimackinac

Poste militaire américain sur le passage entre le lac Supérieur, le lac Huron et le Michigan. Au début de la guerre, le fort a été capturé par les Britanniques qui l’ont conservé jusqu’à la signature du traité de paix, en 1814. C’était un point important pour l’acheminement des approvisionnements aux alliés autochtones des Britanniques. Le poste était aussi connu sous le nom de fort Mackinac. Le site a été restauré et il est ouvert aux visiteurs; voir le site Web, à : http://www.mackinacparks.com/fortmackinac/

[ Haut de la page ]


Fort Niagara

Poste militaire américain sur la Niagara, à l’entrée du lac Ontario. Dans les débuts de la guerre, le fort a servi de quartier général aux forces américaines. En décembre 1813, il tombait aux mains des forces britanniques, qui l’a conservé jusqu’à la fin de la guerre. Le site a été restauré et il est ouvert aux visiteurs; voir le site Web, à : http://oldfortniagara.org/

[ Haut de la page ]


Fort Stephenson

Fort américain sur la Sandusky River, dans le territoire de l’Ohio. Le général Proctor avait tenté de capturer ou de détruite le fort en 1813 pour éviter qu’il serve de base des opérations contre Détroit. L’attaque fut repoussée.

[ Haut de la page ]


Fort Wellington

Poste militaire britannique sur le Saint-Laurent, sur l’emplacement de Prescott. Ouvrage renforcé par remblai, le fort avait été construit pour protéger les navires britanniques circulant sur le Saint-Laurent. Le site a été restauré et il est ouvert aux visiteurs; voir le site Web, à : http://www.pc.gc.ca/lhn-nhs/on/wellington/index_f.asp

[ Haut de la page ]


Fort York

Base militaire britannique sur l’emplacement de York, le fort a été partiellement détruit au cours des raids américains et reconstruits après la guerre. Le site a été restauré et il est ouvert aux visiteurs; voir le site Web, à : http://www.toronto.ca/culture/fort_york.aspx

[ Haut de la page ]


Frenchman’s Creek

Ce ruisseau se jette dans la Niagara, à quelques kilomètres au nord du fort Érié. Ce fut l’emplacement d’un débarquement américain à l’automne de 1812, mais l’attaque avait été repoussée par les réguliers britanniques et la milice haut-canadiennes.

[ Haut de la page ]


Frenchtown

Site de la défaite du général Winchester, au début de 1813, à proximité du fort Détroit.

[ Haut de la page ]


Gananoque

Ville du Haut-Canada, sur le Saint-Laurent. On y avait établi un dépôt d’approvisionnement pendant la guerre de 1812. L’entrepôt de fournitures militaires avait été incendié lors de raids américains, à l’automne de 1812.

[ Haut de la page ]


Haut-Canada

En 1791, la province de Québec fut divisée en deux colonies, le Haut-Canada à l'ouest et le Bas-Canada à l'est. Les deux colonies furent réunies em 1841 pour former la province du Canada-Uni; elle furent séparées de nouveau en 1867, la partie ouest devenant la province d'Ontario.

[ Haut de la page ]


Île Mackinaw

Petite Île sur le détroit défilé qui se trouve entre le lac Supérieur, le lac Huron et le Michigan. Ce fut l’emplacement du fort Mackinac.

[ Haut de la page ]


Kingston

Ville du Haut-Canada, là où le lac Ontario se jette dans le Saint-Laurent. Pendant la guerre, on y avait établi la principale base et chantier navals britanniques de la province. Les fortifications qui y avaient été édifiées ont été détruites après la guerre, lors de la construction de nouveaux forts. Il existe des présentations au sujet du rôle de Kingston pendant la guerre de 1812 à Fort Henry; voir le site Web, à : http://www.forthenry.com/

[ Haut de la page ]


Le lac Champlain

Lac sis au sud de Montréal et se trouvant principalement dans les États de New-York et du Vermont.

[ Haut de la page ]


Long Woods

Emplacement d’une bataille entre les troupes britanniques et les rebelles américains, à proximité de l’actuel village de Thamesville, sur la Thames, à l’ouest de London (Ontario).

[ Haut de la page ]


Lundy’s Lane

Emplacement de la bataille de 1814, à proximité de Niagara Falls, dans le Haut-Canada.

[ Haut de la page ]


Moraviantown

Petite collectivité de l’extrémité sud-ouest du Haut-Canada et emplacement de la bataille de Moraviantown ou bataille de la Thames, où Tecumseh a été tué.

[ Haut de la page ]


La Nouvelles-Orléans

Ville américaine sise à l’extrémité sud du Mississippi; emplacement de la défaite britannique la plus coûteuse en vies de la guerre de 1812.

[ Haut de la page ]


Newark

Voir Niagara (ville)

[ Haut de la page ]


Niagara (ville)

Ville du Haut-Canada, aussi connue sous le nom de Newark, à l’extrémité nord de la Niagara. Ce fut l’emplacement de nombreuses batailles et escarmouches tout au long de la guerre de 1812. Lorsque les forces américaines évacuèrent la région à la fin de 1813, elles incendièrent la ville, dont il n’est rien resté. La ville est aujourd’hui connue sous le nom de Niagara-on-the-Lake.

[ Haut de la page ]


Ogdensburg

Ville de l’État de New-York, sur le Saint-Laurent. L’un des lieux principaux de contrebande pendant la guerre de 1812.

[ Haut de la page ]


Penetanguishene

Petite collectivité du Haut-Canada, sur le lac Huron. Au cours des derniers mois de la guerre, on y établit une base navale pour remplacer celle d’Amherstburg. Cette base a existé jusque dans les années 1840. L’établissement naval d’après-guerre a été partiellement restauré et il est ouvert aux visiteurs, sous l’appellation Port de la découverte; voir le site Web, à : http://www.discoveryharbour.on.ca/dh/fr/Home/index.htm

[ Haut de la page ]


Plattsburgh

Petite ville américaine et base navale, à l’extrémité sud du lac Champlain; emplacement de la bataille du lac Champlain qui s’est soldée par la défaite de la flotte britannique sur le lac.

[ Haut de la page ]


Queenston

Petit village du Haut-Canada, au nord de Niagara Falls, qui fait maintenant partie de Niagara-on-the-Lake. Ce fut la ville natale de Laura Secord. De nombreux bâtiments historiques, dont la maison de Laura Secord, ont été préservés dans cette collectivité.

[ Haut de la page ]


Queenston Heights

Plateau de l’Escarpement du Niagara, au-dessus du village de Queenston. Ce fut l’objet de fortifications dès le début de la guerre et fut attaqué par les Américains en 1812. La défaite des Américains et la mort du général Brock ont eu des retombées importantes sur les suites de la guerre. Un parc a été aménagé sur le champ de bataille et il est ouvert aux visiteurs; voir le site Web, à : http://www.pc.gc.ca/lhn-nhs/on/queenston/index_f.asp

[ Haut de la page ]


La rivière Grand

Rivière haut-canadienne qui coule du nord pour se jeter dans le lac Érié, emplacement de la réserve des Six-Nations (iroquoise).

[ Haut de la page ]


La rivière Thames

Rivière haut-canadienne qui coule de l'est pour se jeter dans le lac St. Clair; la rivière a été empruntée par les forces du général Procter, lorsqu’elles se sont retirées de Détroit, à l’automne de 1813. La bataille de Moraviantown, ou bataille de la Thames, a eu lieu sur ses rives.

[ Haut de la page ]


La rivière Welland

Rivière haut-canadienne coule de l'ouest pour se jeter dans la Niagara; a fréquemment constitué le front entre les forces britanniques et américaines pendant l’été de 1814. On la connaît aussi sous le nom de Chippewa Creek.

[ Haut de la page ]


Sackets Harbor

Petite ville de l’État de New-York, à l’extrémité orientale du lac Ontario. Les Américains y avaient établi leur principale base et chantier navals au cours de la guerre de 1812. En 1813, ces établissements ont fait l’objet d’une attaque in fructueuse depuis Kingston, sous le commandement du général Prevost.

[ Haut de la page ]


Sandwich

Petite collectivité du Haut-Canada, sur la Détroit, qui fait maintenant partie de la Cité de Windsor. Emplacement brièvement occupé par les forces américaines en 1812, lorsque le général Hull avait lancé la première invasion du Haut-Canada. Il fut de nouveau occupé en 1813 et est demeuré sous domination américaine jusqu’à la fin de la guerre.

[ Haut de la page ]


St. Davids

Petit village du Haut-Canada, qui fait maintenant partie de la ville de Niagara-on-the-Lake, et qui avait été incendié par les forces américaines en 1814.

[ Haut de la page ]


Stoney Creek

Petite collectivité du Haut-Canada, qui fait maintenant partie de la Cité de Hamilton. En 1813, ce fut le site d’une bataille qui devait arrêter l’avance américaine, passé fort George. Un parc a été aménagé sur le champ de bataille et il est ouvert aux visiteurs; voir le site Web, à : http://www.battlefieldhouse.ca/nhs.html

[ Haut de la page ]


Washington

Capitale des États-Unis, elle fut partiellement détruite en 1814, en représailles à la destruction de York, l’année précédente.

[ Haut de la page ]


York

Petite ville du Haut-Canada sur la rive nord du lac Ontario, sur l’emplacement de l’actuelle Ville de Toronto. Capitale du Haut-Canada, elle fut l’objet de deux attaques des forces américaines en 1813 et un bon nombre des édifices publics, y compris les premiers édifices du Parlement, ont été détruits. Les vestiges calcinés des édifices du Parlement ont récemment été mis au jour par des archéologues.

[ Haut de la page ]


Précédante | Page d'acceuil | Suivante
Le théâtre | Les champs de bataille | La vie des civils et des miliciens
Les prisonniers de guerre | Loyauté et trahison | La fin de la guerre | Après la guerre
Chronologie de la guerre | La vie de soldat au Canada | Personnages importants
Lieux importants | Glossaire | Sources | Liens | La préparation d'une exposition virtuelle