Travels with Elizabeth Simcoe: A Visual Journey Through Upper and Lower Canada - Page Banner

Kingston et les Mille-Îles


Le 8 juin 1792, les Simcoe et leur suite embarquèrent sur un bateau en direction du Haut-Canada, le long du Saint Laurent.

Lavis sur papier : A Bend in the St. Lawrence, [vers 1792] (détail)


Le tableau de droite représentant une scène le long du fleuve a été peint le jour de leur départ.

Cliquer pour un agrandissement (151ko)
A Bend in the St. Lawrence, [vers 1792] (détail)
Elizabeth Simcoe, (1766-1850)
Lavis sur papier
Code de référence : F 47-11-1-0-39
Archives publiques de l'Ontario, I0006891

Aquarelle : Near Quebec, 1792 (détail)
Cliquer pour un agrandissement (141ko)

Near Quebec, 1792 (détail)
Elizabeth Simcoe, (1766-1850)
Aquarelle sur papier
Code de référence : F 47-11-1-0-42
Archives publiques de l'Ontario, I0006894

Aquarelle : Montreal, Quebec, [vers 1792] (détail)
Cliquer pour un agrandissement (148ko)

Montreal, Quebec, [vers 1792] (détail)
Elizabeth Simcoe, (1766-1850)
Aquarelle sur papier
Code de référence : F 47-11-1-0-57
Archives publiques de l'Ontario, I0006347

Lavis sur écorce : The Sault Rapids, 28 juillet [vers 1796] (détail)
Cliquer pour un agrandissement (164ko)

The Sault Rapids, 28 juillet [vers 1796] (détail)
Elizabeth Simcoe, (1766-1850)
Lavis sur écorce, gris
Code de référence : F 47-11-1-0-255
Archives publiques de l'Ontario, I0007107

« ...après avoir passé l'île Grenadier, c'est le tour des Mille-Îles. Ces innombrables îles, très jolies, ont chacune une taille et une forme différentes; certaines mesurent plusieurs milles, alors que d'autres sont juste assez grandes pour abriter quatre ou cinq arbres.... »

- 30 juin 1792

Lavis sur papier : Thousand Islands, 26 juillet, [vers 1796] (détail)
Cliquer pour un agrandissement (116ko)

Thousand Islands, 26 juillet, [vers 1796] (détail)
Elizabeth Simcoe, (1766-1850)
Lavis sur papier, gris
Code de référence : F 47-11-1-0-247
Archives publiques de l'Ontario, I0007099

Les Simcoe arrivèrent finalement à Kingston, le dimanche 1er juillet 1792.

On June 8th, 1792 the Simcoes and their party set out by boat for Upper Canada along the St. Lawrence River.

The picture to the right portrays a scene along the river and was painted on the day of their departure.

Aquarelle : Kingston, Ontario, 1796 (détail)
Cliquer pour un agrandissement (128ko)

Kingston, Ontario, 1796 (détail)
Elizabeth Simcoe, (1766-1850)
Aquarelle/papier
Code de référence : F 47-11-1-0-284
Archives publiques de l'Ontario, I0006356

Tree[fragemented] (détail)
Click to see a larger version (441K)

Cliquer pour un agrandissement (441ko)
Tree[fragemented] (détail)
Elizabeth Simcoe, (1766-1850)
Lavis sur papier, brun, avec vernis
Code de référence : F 47-11-1-0-370
Archives publiques de l'Ontario, I0007222

Watercolour: Mill on the Gananocoui, [ca. 1792]

Dès leur arrivée à Kingston, les Simcoe se préparèrent à leur voyage pour Newark (aujourd'hui Niagara-on-the-Lake), qui avait été désigné comme siège provisoire du gouvernement colonial.

Elizabeth passa beaucoup de temps à dessiner et explorer la région.

Cliquer pour un agrandissement (204ko)
Mill on the Gananocoui, [vers 1792] (détail)
Elizabeth Simcoe, (1766-1850)
Lavis sur papier, full
Code de référence : F 47-11-1-0-63
Archives publiques de l'Ontario, I0006915

« Ce soir, j'ai marché dans un bois, qui a récemment pris feu à cause de quelques feux de bois laissés allumés par des campeurs. Lorsque le temps est très sec, ces feux se communiquent souvent aux arbres. Peut-être que vous ne connaissez pas le plaisir de se balader dans un bois en feu, mais j'aime tellement ces promenades que je pense faire brûler certains bois pendant mes marches nocturnes. La fumée qui s'élève tient les moustiques à distance, et lorsque le feu s'attaque au tronc creux d'un arbre spongieux, les flammes qui s'élèvent du sommet de l'arbre créent un effet splendide. »

- 7 juillet 1792




M. Simcoe fut assermenté en qualité de Lieutenant-gouverneur à Kingston, le 8 juillet 1792, et deux semaines plus tard, en dépit des efforts des résidents locaux en vue de dissuader le gouverneur de se rendre à Niagara, représentant le besoin de provisions, de maisons, etc. à cet endroit, ainsi que la « certitude d'avoir la fièvre paludéenne », le groupe vice-royal prit le départ.