La guerre de 1812 : La frontière de Détroit - 1812 : la victoire - bannière

Table des matières


Brock et Tecumseh

Portrait : Major général Sir Isaac Brock, K.B., [vers 1883]

Lettre Le major général Sir Isaac Brock fut commandant des forces britanniques du Haut-Canada depuis le début de la guerre jusqu’à sa mort à Queenston Heights, en octobre 1812.

Sa victoire à Détroit et l’audace qu’il y avait manifestée malgré des ressources restreintes ont contribué à empêcher les États-Unis de remporter la victoire dans les premiers temps de la guerre.

Cliquer pour un agrandissement (77ko)
Major-General Sir Isaac Brock, K.B., [vers 1883]
President et administrateur du Haut-Canada, 1811-1812
George Theodore Berthon (1806-1892)
huile sur toile
Collection d'œuvres d'art du gouvernement de
l'Ontario, 694158


Voici une reconstitution picturale de la rencontre en août 1812 de Brock et Tecumseh, qui devait cimenter l’alliance entre la Grande-Bretagne et les Premières Nations dans le territoire du Michigan et plus loin vers l’Ouest.

La prise subséquente de Détroit alliée aux actions de l’armée de Hull dans le Nord-Ouest avaient détourné l’attention et les ressources des Américains de la chaîne de ravitaillement du Saint-Laurent pour les concentrer sur la reconquête des territoires de l’Ouest.

Le traité de paix signé à Gand en 1814 ne tenait pas compte des revendications des Premières Nations et allait, en fait, mettre fin à l’alliance conclue entre la Couronne britannique et les Premières Nations des États-Unis.

Cliquer pour un agrandissement (376ko)
The meeting of Brock and Tecumseh, [vers 1921]
C. W. Jefferys,
Dessin, plume et encre sur papier
Collection d'œuvres d'art du gouvernement
de l'Ontario, 621231

Dessin : The meeting of Broack and Tecumseh, [vers 1921]

Le fort Détroit

Lettre Ce plan à l’aquarelle a probablement été réalisé par un officier ingénieur de l’armée américaine. Les dates indiquent que son exécution remonte à quelques mois avant la déclaration de la guerre; la note jointe au plan renseigne sur les ouvrages défensifs et l’armement du fort, ce qui donne à penser qu’il faisait sans doute partie d’un bilan de l’état des fortifications le long de la frontière, en anticipation de la déclaration de guerre.

Le plan se trouvait vraisemblablement parmi les documents officiels saisis lors de la capitulation. Il s’agit d’une des rares images qui nous sont parvenues de l’époque de la guerre. Pour la reconstitution des situations et des ambiances, nous sommes en grande partie tributaires des documents écrits et des œuvres d’imagination à caractère historique, dont celles de C. W. Jefferys.

Aquarelle: Plan du Fort Détroit, 26 janvier 1812

Cliquer pour un agrandissement (200ko)
Plan du Fort Détroit, 26 janvier 1812
Anonyme
Collection mixte
Aquarelle
Code de référence : F 775, MU 2102
Archives publiques de l'Ontario


« 13 août [1812] - La petite troupe canadienne traverse la rivière et exige la reddition du fort. Hull lève la main et refuse. Les Canadiens et les Indiens font le siège du fort Détroit; quelques boulets ont tôt fait de remettre les adversaires à leur place. Hull et toute son armée sont faits prisonniers. Un événement historique. Le butin est évalué à 200 000 dollars. Les prisonniers sont tous envoyés à Québec. Lorsque la nouvelle de l’affaire se répand dans le pays, elle soulève une admiration et un enthousiasme sans bornes pour la chance et le courage du général Brock. »

Compte-rendu chronologique de la guerre de 1812,
[après 1838?] Colonel John Clark
Fonds Famille William Hamilton Merritt
Code de référence : F 662, boîte MU 5849
Archives publiques de l'Ontario


Le fort et la ville de Détroit constituaient l’établissement le plus considérable du Nord-Ouest. Sa possession était vitale pour les deux adversaires.

Carte : Plan of the Town of Détroit and Fort Lernoult, 1792

Cliquer pour un agrandissement (282ko)
Plan of the Town of Détroit and Fort Lerncult,
situated on the strait between Lakes Erie and
Huron, 1 août 1792
Elizabeth Simcoe
Fonds Famille Simcoe
Carte
Code de référence : F 47-5-1-0-11
Archives publiques de l'Ontario, I0004756

Messages du brigadier général Hull au général Brock, 16 août 1812

Cliquer pour un agrandissement (208ko)
Messages du brigadier général Hull au
général Brock, 16 août 1812
Collection mixte
Lettre
Code de référence : F 775, MU 2102
Archives publiques de l'Ontario

Messages du brigadier général Hull au général Brock, 16 août 1812 - 2

Cliquer pour un agrandissement (212ko)
Messages du brigadier général Hull au
général Brock, 16 août 1812
Collection mixte
Lettre
Code de référence : F 775, MU 2102
Archives publiques de l'Ontario

La première note se lit comme suit : « Général Brock, je vous propose de cesser les hostilités pendant une heure afin d’entamer les négociations pour la reddition de Détroit. » Et la seconde : « Monsieur, le but de l’enseigne qui a traversé la rivière était de proposer une trêve d’une heure dans le but de négocier la capitulation de Détroit. »

La décision inattendue d’abandonner sans aucun combat une position confortable disposant d’une bonne garnison avait vraisemblablement semé la confusion dans le camp des Britanniques. Mais les doutes se dissipèrent rapidement et les modalités de capitulation du fort et de sa garnison furent arrêtées. À la suite de la reddition, le général Hull, traduit en cour martiale par l’armée américaine, fut condamné pour lâcheté; seuls ses antécédents valeureux lors de la guerre d’indépendance américaine lui valurent d’échapper à l’exécution.


Les conditions de capitulation du fort Détroit

Les conditions de capitulation de Détroit, 16 août 1812, (page 1)

Cliquer pour un agrandissement (300ko)
Les conditions de capitulation de Détroit,
16 août 1812, Page 1
Collection mixte
Document
Code de référence : F 775, boîte MU 2102
Archives publiques de l'Ontario

Les conditions de capitulation de Détroit, 16 août 1812 (Page 2)

Cliquer pour un agrandissement (294ko)
Les conditions de capitulation de Détroit,
16 août 1812, Page 2
Collection mixte
Document
Code de référence : F 775, boîte MU 2102
Archives publiques de l'Ontario


[Affiche montrant les conditions de la capitulation de Détroit], 1812

Cliquer pour un agrandissement (439ko)
[Affiche montrant les conditions de la
capitulation de Détroit], 1812
Collection du musée historique Hiram Walker,
série Campagne de Détroit
Affiche
Code de référence : F 378 20-231
Archives publiques de l'Ontario

Des documents de grand format exposant les modalités de la capitulation du général Hull à Détroit furent affichés en français et en anglais dans le territoire de l’Ohio et dans le Haut-Canada. Cette traduction date de 1812.

Camp au Détroit, le 16 d’août 1812

Capitulation pour la reddition du Fort Détroit faite entre le Major Général Brock, commandant des forces de Sa MAJESTÉ BRITANNIQUE, d’une part, et le Brigadier Général Hull, commandant de l’armée du Nord-Ouest des ÉTATS?UNIS, d’autre part.

  1. Le Fort Détroit sera immédiatement rendu aux forces Britanniques sous le Commandement du Major Général Brock, ainsi que toutes les troupes, tant les régulières que celles de milice, qui seront considérées comme prisonnières de guerre, à l’exception de celles de la Milice du Territoire de Michigan qui n’ont pas joint l’armée.
  2. Tous les magazins publics, les armes & tous les documents publics, comprenant toute autre chose publique de la nature seront délivrés immédiatement.
  3. Les personnes et les propriétés particulières de toute description seront respectées.
  4. Son excellence le Brigadier Général Hull ayant témoigné désirer qu’un détachement de l’État de l’Ohio, en route pour joindre son Armée, ainsi que celui parti du fort Détroit sous le commandement du colonel Mc. Arthur, fussent inclus dans la Capitulation, cela est agréé. Il est cependant entendu que la partie de la Milice de l’Ohio, qui n’ont pas joint l’Armée, auront la permission de retourner dans leurs demeures, à condition qu’ils ne serviront pas durant la guerre; cependant leurs armes seront délivrées si elles appartiennent au public.
  5. La garnison sortira à midi & les forces britanniques prendront possession du FORT immédiatement.

(Signé)
W. Hull, Brig. Génl. Comt. L’Armée du N. O.
(Signé)
J. McDonnel, Lieut. Col. De Milice P.A.D.C.
Approuvé
J. B. Glegg Major A.D.C.(Signé)
Isaac Brock, Major Général
James Miller, Lieut. Col. du 5e Régt. d’Infanterie des E. U.
E. Brush Col. Comt. Le 1er Régt. de la Milice de Michigan

Vraie copie.
Robert Nichol Lieut. Col.& Qr. M. Génl. de la Milice

Le théâtre | Les champs de bataille | La vie des civils et des miliciens
Les prisonniers de guerre | Loyauté et trahison | La fin de la guerre | Après la guerre
Chronologie de la guerre | La vie de soldat au Canada | Personnages importants
Lieux importants | Glossaire | Sources | Liens | La préparation d'une exposition virtuelle