La guerre de 1812 : La saga du monument Brock - bannière

Table des matières


La saga du monument Brock

Lettre P eu après la guerre, on convint de commémorer de façon durable les hauts faits du général Brock. La tour initiale était demeurée inachevée jusqu’en 1840, lorsque, au cours d’une des dernières actions de la rébellion de 1837, une charge explosa à la base de la colonne. Des dommages considérables avaient été causés par la déflagration, ce qui motiva la prise de mesures immédiates.

« À ce que je vois, Lett a fait sauter le monument. C’est pur vandalisme - et pourtant, je ne peux le blâmer. Plût à Dieu - plût au ciel qu’il y ait un nouveau soulèvement. »

Lettre de James Mackenzie
à William Lyon Mackenzie (Rochester, N.Y.), 1er mai 1840
Fonds Mackenzie-Lindsey
Code de référence : F 37, MU 1806
Archives publiques de l'Ontario

Dessin : S.E. view of Brock's Monument on Queenston Heights, [vers 1841]

Cliquer pour un agrandissement (130ko)
S. E. view of Brock's Monument on Queenston Heights as it appeared on May 9th: A. D.: 1841, [vers 1841]
Fonds Thomas Glegg
Dessin
Code de référence : F 596
Archives publiques de l'Ontario

Dessin : Brock's Monument restored, East elevation, [1841]

Cliquer pour un agrandissement (125ko)
Brock's Monument restored, East elevation, [vers 1841]
Fonds Thomas Glegg
Dessin
Code de référence : F 596
Archives publiques de l'Ontario

Le monument Brock d’origine, tel qu’il était après l’explosion, et le rendu qu’en a fait un artiste après sa remise en état.

Un nouveau comité fut formé pour réunir les fonds nécessaires à la conception et à l’édification d’un nouveau monument, à quelques certaines de mètres au nord. Les contributions - qui provenaient de bandes des Premières Nations et d’unités de milice de même que du gouvernement de la Province du Canada-Uni - furent lentes à s’accumuler.


Le document ci-dessous, qui provient des « Indiens de la rivière Credit », exprime l’indignation de ces derniers devant la destruction du monument Brock; ils s’y engagent à prélever 10 livres à même leurs redevances foncières en vue de sa remise en état.

Lettre des « Indiens de la rivière Credit », 2 janvier 1841, (Page 1)

Cliquer pour un agrandissement (435ko)
Lettre des « Indiens de la rivière Credit », 2 janvier 1841
Page 1
Fonds Brock Monument Committee
Lettre
Code de référence : F 1151, boîte MU 296
Archives publiques de l'Ontario

Lettre des « Indiens de la rivière Credit », 2 janvier 1841, (Page 2)

Cliquer pour un agrandissement (388ko)
Lettre des « Indiens de la rivière Credit », 2 janvier 1841
Page 2
Fonds Brock Monument Committee
Lettre
Code de référence : F 1151, boîte MU 296
Archives publiques de l'Ontario


Ce n’est qu’en 1852 qu’on disposa enfin des sommes nécessaires pour engager un architecte et entamer la construction.

L’architecte torontois William Thomas fut retenu et reçut, outre ses honoraires, un prix de 25 livres pour la conception et l’exécution du projet.

Ainsi que le rappelle le prospectus…

« De toute les colonnes anciennes et modernes d’Europe, une seule est plus haute que le monument Brock proposé; c’est la colonne édifiée à Londres par Sir Christopher Wren, en commémoration du grand incendie de Londres en 1666. »

Fonds Brock Monument Committee
Prospectus
Code de référence : F 1151, boîte MU 296
Archives publiques de l'Ontario

Prospectus : The Brock Monument, 1853

Cliquer pour un agrandissement (448ko)
The Brock Monument, 1853
Fonds Brock Monument Committee
Prospectus
Code de référence : F 1151, boîte MU 296
Archives publiques de l'Ontario


[Affiche annonant la reconsacration du monument Brock], 1853

Quatre ans plus tard, le nouveau monument était achevé.

L’inauguration du nouveau monument, marquée par l’enterrement de Brock et de son aide de camp, se déroula avec toute la pompe voulue pour signifier à la population l’ampleur du sacrifice qu’il représentait.

Cliquer pour un agrandissement (221ko)
[Affiche annonçant la reconsacration
du monument Brock], 1853
Fonds Famille William Hamilton Merritt
Affiche
Code de référence : F 662, MU 5850, enveloppe 8
Archives publiques de l'Ontario


On voit à droite le monument Brock tel qu’il apparaît aujourd’hui, bien que la photographie ait été prise en 1923.Prenant modèle sur la Colonne Nelson de Londres, ce monument devait être la commémoration par excellence de la défense du Haut-Canada.

Lors de sa visite des lieux, en 1920, M. O. Hammond notait dans son journal :

«… nous avons remonté le splendide chemin parcouru par Brock vers la victoire et son décès, aujourd’hui bordé de plantations de pêchers et de magnifiques villas. Nous nous sommes attardés sur les hauteurs de Queenston, pour admirer le grandiose monument et le panorama. »

Inscription de journal, 9 octobre 1920
Fonds M. O. Hammond
Code de référence : F 1075
Archives publiques de l'Ontario

Photographie : Brock monument, Queenston, 8 juillet 1923

Cliquer pour un agrandissement (76ko)
Brock monument, Queenston, 8 juillet 1923
M. O. Hammond
Fonds M. O. Hammond
Photographie noir et blanc
Code de référence : F 1075, H653
Archives publiques de l'Ontario, I0001142

Cliquer ici pour écouter un extrait de la lettre en format ".wav" (400ko)

Cliquer ici pour écouter un extrait de la lettre en format "wav" (400ko) L'extrait est également disponible en format "aif" format (400ko)

[ Haut de la page ]


Le théâtre | Les champs de bataille | La vie des civils et des miliciens
Les prisonniers de guerre | Loyauté et trahison | La fin de la guerre | Après la guerre
Chronologie de la guerre | La vie de soldat au Canada | Personnages importants
Lieux importants | Glossaire | Sources | Liens | La préparation d'une exposition virtuelle