La guerre de 1812 : La frontière de Détroit - bannière

Table des matières


Lettre Dès le début des hostilités, le poste de Détroit s’est révélé d’une importance cruciale pour les deux camps. Après la déclaration de la guerre, les États-Unis n’allaient pas tarder à opter pour la frontière de Détroit comme voie principale d’invasion et pour la rupture des communications entre Britanniques et Premières Nations à l’ouest.

Les victoires initiales des Britanniques, à Détroit et au Fort Michilimackinac en 1812 avaient incité les Premières Nations à maintenir leur alliance avec les Britanniques. Le général Proctor avait réussi une campagne relativement fructueuse dans le territoire du Michigan à l’hiver et au printemps de 1813, ce qui avait retardé les efforts américains pour reprendre Détroit.

Cependant, au fil de 1813, la fragile chaîne de communication et d’autres priorités militaires s’étaient conjuguées pour rendre les Britanniques relativement plus faibles dans la région.

Illustration : Map of Détroit River and Vicinity, 1869

Cliquer pour un agrandissement (169ko)
Map of Détroit River and Vicinity, 1869
Benson J. Lossing, dans
The Pictorial Field-Book of the War of 1812
Illustration
bibliothèque des Archives publiques de l'Ontario
971 .034 LOS, page 266


Chronologie de la guerre dans la région des lacs Huron et Supérieur

1812

  • 12 juillet, le général Hull envahit le Haut-Canada par Sandwich (sur la Détroit)
  • 17 juillet, le capitaine Charles Roberts enlève le Fort Michilimackinac aux États-Unis (lac Huron)
  • 15 août, les Américains évacuent le Fort Dearborn (Chicago), poste détruit par les Premières Nations
  • A16 août, le général Brock et Tecumseh capturent Détroit, avec une coalition de miliciens, de réguliers britanniques et membres des Premières Nations
 

1813

  • 19 janvier, bataille de Frenchtown - le colonel Proctor, à la tête d’une force de réguliers, miliciens et guerriers des Premières Nations mettent le général américain Winchester en déroute et l’obligent à se rendre
  • 28 avril-10 mai, le siège du Fort Meigs, sur la Maumee (Ohio), ne réussit pas à faire tomber le poste américain
  • 2 août, l’attaque du Fort Stephenson sur la Sandusky (Ohio) est repoussée avec de lourdes pertes, Proctor se replie sur Détroit
  • 10 septembre, lors de la bataille du lac Érié, l’escadre britannique est capturée. Proctor décide d’évacuer Détroit, pour éventuellement se retirer complètement de la région, en raison du manque de ravitaillement
  • 5 octobre, lors de la bataille de la Thames, les Britanniques sont défaits, Tecumseh perd la vie, le général Proctor se replie sur Burlington
 

1814

  • 4 mars, bataille de Long Woods ou Battle Hill, près de Thamesville - les assaillants américains venus de Détroit repoussent l’attaque des réguliers britanniques et de la milice haut-canadienne
  • 4-5 août, les Britanniques réussissent à défendre Michilimackinac
  • 14 août, le navire de ravitaillement britannique Nancy est détruit lors d’un affrontement dans la baie de Nottawasaga
  • 3 septembre, le navire de guerre américain Tigress est capturé au large de l’île Mackinaw par les canonnières britanniques (rebaptisé « la Surprise »)
  • 5 septembre, le navire de guerre américain Scorpion est capturé par le Tigress (rebaptisé « le Confiance »)

Points saillants

Le théâtre | Les champs de bataille | La vie des civils et des miliciens
Les prisonniers de guerre | Loyauté et trahison | La fin de la guerre | Après la guerre
Chronologie de la guerre | La vie de soldat au Canada | Personnages importants
Lieux importants | Glossaire | Sources | Liens | La préparation d'une exposition virtuelle